La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 754,75
    +35,32 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 786,99
    +100,07 (+0,64 %)
     
  • Nikkei 225

    28 860,62
    +405,02 (+1,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1347
    +0,0074 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    23 996,87
    +13,21 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    44 740,53
    -67,38 (-0,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 320,56
    +15,44 (+1,18 %)
     
  • S&P 500

    4 701,21
    +14,46 (+0,31 %)
     

Oubliez les régimes ! Il suffirait de pleurer à chaudes larmes pour perdre du poids selon les scientifiques !

·1 min de lecture

Pleurer suite à de émotions fortes contribuerait à la perte de poids. Les hormones sécrétées par les larmes en seraient responsables. Les scientifiques donnent des explications.

C’est un sujet qui paraît farfelu au premier abord mais qui a été très sérieusement étudié par les scientifiques : pleurer ferait maigrir ! Rapportées par de nombreux médias anglosaxons en 2019, les données d’une étude mettent en lumière le phénomène. Les larmes sécrétées suite à une forte émotion permettent de libérer des hormones : la prolactine, l'adrénocorticotrophine et la leucine encéphalique qui agit tel un antidouleur naturel.

La combinaison de ces trois hormones permet de réduire les niveaux de cortisol, une hormone de stress qui agit sur l'équilibre du glucose sanguin et la libération de sucre à partir des réserves de l'organisme. Or, des taux élevés de cortisol favorisent l’accumulation de graisse.

Sur le long terme et à grande échelle, cette régulation peut alors aider à se débarrasser de l’adiposité située au niveau du ventre. Les chercheurs ont découvert que le fait de pleurer stabilise l’humeur. On se sent moins stressé et plus apaisé. A la clé ? Une perte de poids facilité et moins de craquages alimentaires.

Par ailleurs, pleurer permet de brûler des calories. Les scientifiques pensent que l’on élimine une quantité similaire à celle que l’on dépense lorsque l’on rit, à savoir 1,3 calorie par minute. Ainsi, en pleurant une trentaine de minutes, ce sont environ 30 calories qui sont éliminées.

Cela irait dans le sens des découvertes du biochimiste William Frey. En 1982, le...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles