Marchés français ouverture 2 h 17 min
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,88 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,90 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 789,40
    +11,50 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0582
    +0,0051 (+0,49 %)
     
  • HANG SENG

    19 285,42
    +610,07 (+3,27 %)
     
  • BTC-EUR

    16 375,92
    +160,71 (+0,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    410,56
    +9,13 (+2,28 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     

Le planning de redémarrage des réacteurs nucléaires par EDF mis en doute par RTE

luctheo/Pixabay

En cette fin de novembre 2022, les yeux sont toujours rivés sur les 26 réacteurs nucléaires d'EDF à l'arrêt dont le redémarrage permettra, à terme, de baisser la tension sur l'approvisionnement en électricité cet hiver. Le calendrier de redémarrage selon lequel une dizaine de ces réacteurs devrait être relancée pourrait prendre du retard, explique BFMTV, lundi 21 novembre. Nos confrères s'appuient sur le gestionnaire du réseau électrique, RTE, qui estimait vendredi 18 novembre que les onze réacteurs devraient ne redémarrer qu'en décembre, et non fin novembre, comme cela était initialement prévu.

Pour rappel, sur les 56 réacteurs que compte l'Hexagone, 26 sont à l'arrêt en raison de problèmes de corrosion ou de maintenance. L'objectif de 45 réacteurs nucléaires en service au 1er janvier ne sera pas atteint, selon RTE. La quinzaine d'entre eux qui devaient être relancés n'auront toujours pas redémarrés en janvier, soit 65% de la capacité nucléaire française, détaillait RTE. Le risque de tension sur le réseau électrique – et donc, finalement, de coupure d'électricité – a donc été revu à la hausse pour le début de l'année 2023, le gestionnaire du réseau qualifiant ce dernier d'"élevé".

Ce retard sur le calendrier prévu avait été annoncé au moment des grèves qui ont touché les centrales. Néanmoins, il pourrait être atténué si la vague de froid n'est que modérée, et si les Français réduisent leur consommation électrique en janvier. L'énergéticien pourra aussi compter sur ses barrages (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le FMI demande à la France d'arrêter le "quoi qu'il en coûte"
Kiné : dans cette ville, les frais de formation annuels pourraient passer de 4.700 euros à... 200 euros
Loto : il joue une série de chiffres assez étrange et remporte le jackpot
Attention à cette arnaque à la carte bancaire à la sortie des magasins parisiens
Galactica : les raisons de l'échec du dernier grand modèle de langage de Meta