Publicité
La bourse ferme dans 3 h 45 min
  • CAC 40

    8 005,14
    +23,63 (+0,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 928,52
    +14,39 (+0,29 %)
     
  • Dow Jones

    37 753,31
    -45,66 (-0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0676
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    2 397,70
    +9,30 (+0,39 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 839,93
    -234,79 (-0,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,16
    -0,53 (-0,64 %)
     
  • DAX

    17 762,54
    -7,48 (-0,04 %)
     
  • FTSE 100

    7 858,20
    +10,21 (+0,13 %)
     
  • Nasdaq

    15 683,37
    -181,88 (-1,15 %)
     
  • S&P 500

    5 022,21
    -29,20 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    38 079,70
    +117,90 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    16 385,87
    +134,03 (+0,82 %)
     
  • GBP/USD

    1,2470
    +0,0014 (+0,11 %)
     

Un plan de 100 milliards d'euros pour le transport ferroviaire d'ici 2040

Kévin Comte

La Première ministre Élisabeth Borne doit annoncer vendredi un plan de 100 milliards d'euros d'ici 2040 pour le transport ferroviaire, dont une première concrétisation sera le lancement de "RER métropolitains" dans les grandes agglomérations françaises, a indiqué Matignon à l'AFP. Ce montant, qui correspond à l'estimation des besoins lancée par le PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou --qui envisageait cette dépense sur quinze ans--, ne sera pas intégralement apporté par l'Etat, mais devra être partagé par toutes les parties prenantes, collectivités, opérateurs et investisseurs, a-t-on précisé de même source jeudi soir.

Élisabeth Borne doit lancer cette "nouvelle donne ferroviaire" en recevant un rapport du Conseil d'orientation des infrastructures (COI), un collège composé d'élus et d'experts chargé de faire le tri dans les différents projets, tant ferroviaires que routiers ou fluviaux.

"Un investissement historique pour nos transports ! Une contribution centrale à la transition écologique. Un effort essentiel pour le réseau ferroviaire. Nous sommes à la hauteur et au rendez-vous", a réagi le ministre des Transports Clément Beaune, sur Twitter.

Le gouvernement entend se fonder, parmi les propositions du COI, sur un scénario dit "de planification écologique", selon Matignon. Celui-ci s'éloigne du cadrage budgétaire actuel pour ajouter des investissements jugés "les plus pertinents pour faciliter le report modal (de la route vers les transports collectifs ndlr) et de la décarbonation". (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Harry et Meghan, les dessous d'un business royal florissant
La Légion d'honneur de Jeff Bezos irrite la France insoumise
CAC 40 : la Bourse de Paris ouvre en hausse
La Chine veut créer des menaces fantômes pour déjouer les défenses américaines
Les répercussions de la guerre en Ukraine sur le quotidien des Français un an plus tard