Marchés français ouverture 1 h 11 min
  • Dow Jones

    33 587,66
    -681,50 (-1,99 %)
     
  • Nasdaq

    13 031,68
    -357,75 (-2,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 388,23
    -759,28 (-2,70 %)
     
  • EUR/USD

    1,2080
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    27 881,92
    -349,12 (-1,24 %)
     
  • BTC-EUR

    42 270,68
    -5 545,57 (-11,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 399,73
    -164,10 (-10,49 %)
     
  • S&P 500

    4 063,04
    -89,06 (-2,14 %)
     

Placements : pourquoi les vendeurs de fonds structurés doivent vous alerter sur les pertes

Benoît LETY
·1 min de lecture
Une tirelire au bord du précipice
Une tirelire au bord du précipice

Produits structurés, placements à formule, fonds à fenêtre, fonds autocall ou fonds à barrière... Les dénominations sont extrêmement variées mais le principe des fonds structurés est toujours le même : une promesse de rendement au bout de plusieurs années. Condition principale : l'indice de référence cité dans la brochure du fonds doit atteindre ou dépasser les objectifs annoncés. A défaut, s'enclenche une formule garantissant (selon les cas et les scénarios) un rendement minimum et/ou la récupération d'une partie du capital investi.

Les fonds structurés prennent soit la forme d'un fonds « classique » (OPCVM), soit celle d'un « titre de créance » (EMTN), et ils sont commercialisés via les unités de compte de l'assurance vie, ou encore via les PEA et comptes-titres. En cette période de taux bas, cette famille de fonds fait partie des best sellers de l'épargne.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts : quels revenus déclarer pour un enfant majeur rattaché ?
- Pajemploi et Cesu : indemnisation exceptionnelle dès mercredi
- Vos virements bloqués en mai à cause des jours fériés ?