La bourse ferme dans 5 h 11 min
  • CAC 40

    5 738,34
    +61,47 (+1,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 309,43
    +30,39 (+0,93 %)
     
  • Dow Jones

    29 225,61
    -458,13 (-1,54 %)
     
  • EUR/USD

    0,9786
    -0,0034 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 677,60
    +9,00 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    19 985,50
    -17,51 (-0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    447,02
    +1,03 (+0,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,56
    +0,33 (+0,41 %)
     
  • DAX

    12 089,78
    +114,23 (+0,95 %)
     
  • FTSE 100

    6 928,59
    +47,00 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    10 737,51
    -314,13 (-2,84 %)
     
  • S&P 500

    3 640,47
    -78,57 (-2,11 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1130
    +0,0006 (+0,06 %)
     

Pour vous pister sur iPhone, Facebook est accusé de contourner les protections d’Apple

Facebook s’est retrouvé mis en cause par un développeur, qui estime que le réseau social esquive les règles d’Apple sur le pistage, grâce à ses applications. Mais le site communautaire dément : l’informaticien se trompe.

Au cœur de l’été 2022, une nouvelle polémique est en train d’éclater avec Facebook. Le groupe américain est accusé de ne pas respecter les règles établies par Apple pour empêcher le pistage du public, alors que la protection de la vie privée est devenue ces dernières années l’un des grands enjeux de la firme de Cupertino, en particulier au sein de ses logiciels, comme iOS.

Une controverse que Facebook rejette. « Ces affirmations sont fausses », a pointé un porte-parole du groupe à la presse, ce 11 août. L’informaticien a, selon le réseau social, mal compris le fonctionnement de certains composants utilisés par le site, dont son navigateur intégré aux applications ainsi que le « Meta Pixel », un code qui est mis à disposition des sites et qui permet au passage à l’entreprise d’obtenir des données.

Meta_cover
Meta_cover

Tout part d’une analyse technique publiée le 10 août par le développeur Felix Krause et qui a jeté un pavé dans la mare. Ses observations l’ont amené à affirmer que les applications de Facebook et d’Instagram sont capables de suivre tout ce que l’internaute fait sur n’importe quel site web — ce qui ne veut pas dire que le site communautaire peut tout lire.

[Lire la suite]