Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 433,47
    -237,57 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    16 944,44
    +142,90 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0828
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 788,54
    -2 239,29 (-3,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 476,96
    -25,70 (-1,71 %)
     
  • S&P 500

    5 322,52
    +15,51 (+0,29 %)
     

Peut-on déjà prédire les démissions des salariés grâce à l'IA ?

Pixabay

Comment l'intelligence artificielle peut-elle aider les entreprises à prédire les départs potentiels des employés et à les retenir efficacement ? Des patrons inquiets de la rotation de leurs effectifs ou se demandant combien de temps un nouvel employé restera dans l'entreprise pourraient bientôt compter sur l'intelligence artificielle pour connaître le prochain salarié susceptible de quitter leur entreprise. Un tel outil a été développé par des chercheurs japonais pour aider les entreprises à accompagner de manière ciblée leurs collaborateurs, afin de les dissuader de démissionner.

Les données sur les employés, depuis leur assiduité au travail jusqu'aux informations personnelles telles que l'âge et le sexe, sont analysées par cet outil créé par un professeur de la Tokyo City University, avec une start-up locale. L'outil analyse également les données sur les anciens salariés qui ont quitté l'entreprise. A partir de toutes ces données, l'outil prédit en pourcentage le taux de démission des nouvelles recrues, explique le professeur Naruhiko Shiratori à l'AFP. «Nous sommes en phase de test avec cet outil IA dans plusieurs entreprises», ajoute le chercheur.

Les patrons pourraient utiliser les résultats pour «suggérer au salarié à haut risque (de démission) - sans lui montrer les résultats qui pourraient le choquer - que l'entreprise est prête à lui offrir son soutien, car l'IA prévoit qu'il pourrait être confronté à des difficultés», affirme Shiratori. Pour créer cet outil, les chercheurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Salaires : douze branches ont toujours des minima conventionnels inférieurs au Smic
Un ex-salarié d’Amazon raconte comment l’entreprise surveille tout grâce à des mouchards
«Les femmes considérées comme étant très gentilles n’obtiennent pas d’augmentation de salaire»
Travail à temps partiel : principe, durée et mise en place
«Des méthodes de management mafieuses» : plusieurs salariés de La Poste témoignent