La bourse ferme dans 32 min
  • CAC 40

    6 107,72
    +60,41 (+1,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 561,25
    +22,37 (+0,63 %)
     
  • Dow Jones

    31 538,07
    +99,81 (+0,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,0513
    -0,0073 (-0,69 %)
     
  • Gold future

    1 821,60
    -3,20 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    19 772,65
    -123,94 (-0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    452,94
    +2,87 (+0,64 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,76
    +0,19 (+0,17 %)
     
  • DAX

    13 274,02
    +87,95 (+0,67 %)
     
  • FTSE 100

    7 336,38
    +78,06 (+1,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 456,83
    -67,73 (-0,59 %)
     
  • S&P 500

    3 901,38
    +1,27 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,2196
    -0,0074 (-0,60 %)
     

« Personne dans l’élite des années 1990 ne savait ce qu’était une PME ! »

Nicolas Dufourcq, directeur général de la BPI, devant l'Élysée le 17 septembre 2019.
Nicolas Dufourcq, directeur général de la BPI, devant l'Élysée le 17 septembre 2019.

Pour un livre signé par un énarque – inspecteur des finances, directeur général de Bpifrance depuis neuf ans, et l'un des plus éminents spécimens de la haute fonction publique –, on peut dire qu'il est percutant. Nicolas Dufourcq, dont le job consiste en partie à aider les PME industrielles à trouver des financements, a voulu comprendre comment et pourquoi la France s'était à ce point désindustrialisée depuis le premier quinquennat de Jacques Chirac.

Il a donc interrogé à la manière d'un mémorialiste 47 entrepreneurs, dirigeants politiques, syndicalistes et fonctionnaires « qui ont vécu ces années noires ». Le résultat ? La Désindustrialisation de la France 1995-2015 (aux éditions Odile Jacob). 384 pages terribles qui narrent par le menu comment notre pays, autrefois riche de tant de sites industriels et de tant de savoir-faire techniques de grande valeur, a bien pu, par un invraisemblable mouvement suicidaire, se vider de la moitié de ses usines et du tiers de ses emplois industriels, faisant ainsi basculer des pans entiers de ses forces vives dans le chômage de masse.

Le Point : Votre ouvrage commence par une longue analyse que vous avez intitulée « le drame ». Pourquoi avez-vous choisi ce terme ?

Nicolas Dufourcq : La désindustrialisation de notre pays est bien un drame. Il suffit de traverser les régions françaises pour voir à quel point tant de vallées se sont vidées de leurs usines. À la suite d'une succession d'erreurs gigantesques, le pays a perdu le [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles