La bourse ferme dans 1 h 49 min
  • CAC 40

    6 527,00
    -30,40 (-0,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 752,85
    -24,53 (-0,65 %)
     
  • Dow Jones

    33 818,32
    -180,72 (-0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,0055
    -0,0037 (-0,36 %)
     
  • Gold future

    1 769,00
    -2,20 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 403,15
    -2 118,22 (-9,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    510,18
    -31,42 (-5,80 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,39
    -0,11 (-0,12 %)
     
  • DAX

    13 631,99
    -65,42 (-0,48 %)
     
  • FTSE 100

    7 567,23
    +25,38 (+0,34 %)
     
  • Nasdaq

    12 801,86
    -163,48 (-1,26 %)
     
  • S&P 500

    4 249,78
    -33,96 (-0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,77 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1828
    -0,0105 (-0,88 %)
     

Paris : les taxis vont se faire de plus en plus rares

En raison d'une pénurie de chauffeurs, trouver un taxi dans la capitale aux heures de pointe est devenue mission impossible. Et la situation ne devrait pas s'améliorer.

Face à la reprise de l'activité et le retour des touristes à Paris, une pénurie de taxis se profile, rapporte BFMTV. Aux heures de grande affluence, trouver un chauffeur serait presque impossible dans la capitale, contraignant les usagers à se tourner vers les VTC. "Le mois de juin a toujours été le mois le plus fort dans notre activité avec l'arrivée des premiers touristes, les grands salons professionnels, les séminaires, les sorties du soir, mais cette année, la demande est plus importante qu'auparavant. Nos chauffeurs réalisent 18 % de courses en plus par rapport à juin 2019", indique à BFM Business Yann Ricordel, le directeur général délégué de G7.

Une hausse de la demande et un manque de chauffeurs qui pèsent sur le secteur. Alors que les réservations restent prioritaires, trouver un taxi dans les rues de la capitale en pleine journée est presque devenu mission impossible. Pourtant les sociétés avaient tenté de préparer l'après-Covid, en enrôlant de nouveaux chauffeurs. Ainsi, G7 a affilié 600 chauffeurs supplémentaires pour atteindre les 9.500 taxis à Paris. Insuffisant encore pour couvrir la demande.

Avec la Coupe du monde de rugby et les Jeux olympiques 2024 qui se profilent, les professionnels du secteur s'inquiètent. "Les touristes ne sont pas encore tous revenus, leur nombre augmente de mois en mois, mais surtout, nous nous posons de sérieuses questions sur les grands événements qui arrivent", s'inquiète Yann Ricordel.

Ce dernier en appelle à la préfecture et demande (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Médicaments, composants électroniques... sans l'Europe, pas de souveraineté industrielle
SNCF : les cheminots appelés à la grève nationale le 6 juillet
Mondial 2022 : Vinci a été perquisitionné en 2020 après des accusations de travail forcé
Eni reporte l'introduction en Bourse de sa branche énergies renouvelables
Ces professionnels de l'éolien qui font de l'or avec du vent

VIDÉO - Vienne redevient la ville la plus agréable du monde, selon une étude

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles