Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    41 198,97
    +244,49 (+0,60 %)
     
  • Nasdaq

    18 007,89
    -501,45 (-2,71 %)
     
  • Nikkei 225

    41 097,69
    -177,39 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0941
    +0,0038 (+0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 739,41
    +11,43 (+0,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 980,23
    -50,34 (-0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 337,14
    -5,18 (-0,39 %)
     
  • S&P 500

    5 594,37
    -72,83 (-1,29 %)
     

Paris sportifs : comment les plateformes de jeux en ligne ciblent (toujours) les jeunes

Paris sportifs : comment les plateformes de jeux en ligne ciblent (toujours) les jeunes

Un engrenage fatal. Après avoir commencé à parier lorsqu’il était étudiant à Paris, Fabrice, aujourd'hui âgé de 40 ans, est rapidement tombé dans une spirale infernale qui a bien failli tout lui prendre. Débutant avec de petites sommes, souvent quelques euros, il s’est mis à miser de plus en plus jusqu'à perdre entre 150 000 et 200 000 euros en quelques années. «Ma première grosse bêtise a été de m'inscrire sur un site de paris en ligne. (...) Je savais que je mettais le doigt dans quelque chose dont je n'allais pas pouvoir me sortir ou, en tout cas, pas tout de suite et ça m'a pris quasiment 20 ans», assure-t-il.

Les paris en ligne connaissent ces dernières années une croissance explosive, avec un marché de plus en plus compétitif et diversifié stimulé par les grands événements sportifs comme le Mondial de football et bientôt les Jeux olympiques qui ne devraient pas faire exception. Les acteurs des paris sportifs comptent d’ailleurs dépenser plus de 200 millions d’euros en investissements publicitaires et promotionnels sur cette période, soit une hausse de 14% par rapport à 2023.

Une certaine somme au regard d’un marché qui est passé de 472 millions d'euros en 2017 à 1,3 milliard en 2021. En France, 18 opérateurs se partagent le marché. Parmi eux, Winamax, Zebet, Betclic, Unibet ou encore Parions Sport. «Les opérateurs de paris sportifs investissent massivement dans le marketing pour toucher une cible qui, souvent, est jeune, ce qui se traduit aujourd'hui par environ 4,5 millions (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Charles III : découvrez le prix fou de la rénovation de Buckingham Palace
«On pensait le Covid enterré» : le médecin Benjamin Davido reprend du service sur les plateaux TV
Tourisme à vélo : avez-vous une idée de son coût ? Vous serez étonné…
Comment le «roi de l'arnaque» Marco Mouly a organisé son insolvabilité
Les assurances qui sortent du lot, le retour en force de Quick… L'actu éco en 120 secondes