Publicité

Le pétrole dopé par les attaques d’Israël en Syrie et l’industrie en Chine

Maksym Yemelyanov / Adobe Stock

Les cours du pétrole ont augmenté lundi 1er avril 2024, poussés à la hausse par les risques géopolitiques mais aussi par un regain de l'activité manufacturière en Chine, favorable pour la demande d'or noir. Le prix du baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en juin, a pris 0,48% à 87,42 dollars. Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI), pour livraison en mai, a gagné 0,64% à 83,71 dollars. «L'offre globale de pétrole est plutôt étroite et il y a une croissance des risques géopolitiques mondiaux» ce qui fait grimper les cours, a expliqué à l'AFP, Phil Flynn de Price Futures Group.

Un raid imputé à Israël a visé lundi une annexe de l'ambassade iranienne à Damas, faisant huit morts selon une ONG, parmi lesquels au moins cinq membres du Corps des Gardiens de la révolution d'Iran, dans un contexte régional déjà tendu avec la guerre dans la bande de Gaza. Téhéran a promis de riposter à ce raid sans précédent sur un bâtiment diplomatique iranien en Syrie. «La frappe du consulat iranien semble enflammer les tensions et il y a une inquiétude sur une extension» du conflit au Proche Orient, a encore indiqué Phil Flynn.

Dans le même temps, des nouvelles sur un rebond de l'activité manufacturière en Chine, redevenue positive après cinq mois de contraction, ont soutenu les cours. Davantage d'activité dans les usines est synonyme d'une plus grande demande d'énergie. Par ailleurs, le marché étant fermé à Londres pour le lundi de Pâques, le faible volumes d'échanges (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Grève à La Poste : recevrez-vous vos colis et lettres cette semaine ?
Grève du 2 avril : pourquoi les enseignants s’opposent au «tri des élèves»
JO 2024 : comment la SNCF compte réduire par deux le temps d’intervention lors de l’événement
Seine-Saint-Denis : ils jetaient illégalement les déchets des grands restaurants et ministères
Aéroport d’Orly : avec le prolongement de la ligne 14, Orlyval est en danger