Pétrole : le Brent au bord du gouffre ? Le conseil Bourse

Pixabay

Le pétrole va-t-il poursuivre sa descente aux enfers ? Le cours du Brent a déjà été divisé par 2 depuis son sommet de 2022 (!), qui ressortait à 139,13 dollars en mars dernier, dans le sillage de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Le prix du pétrole a atteint un nouveau plus bas depuis décembre 2021, à 71,65 dollars, peu après avoir frôlé le seuil symbolique des 70 dollars. Le cours de Brent semble être au bord du gouffre.

Du point de vue de l’analyse technique (analyse graphique), “au-dessous de la résistance de 75,11 dollars (l’ex-support constitué par le creux majeur de décembre 2022 qui, désormais enfoncé, fait office d’obstacle à la hausse des cours, NDLR), il risque de refluer en direction du support de 64,60 dollars, soit le creux de l’été 2021”, observe Robert Haddad, de la Banque SBA. La moyenne mobile à 20 semaines (courbe en bleu sur le graphique) fait office de résistance baissière dynamique pertinente, comme on peut le constater.

"Le sauvetage de Credit Suisse n'a pas réussi à augmenter l'attrait des actifs à risque (comme les actions et les matières premières énergétiques - pétrole et gaz, NDLR) et à calmer les inquiétudes concernant une crise bancaire", relève DNB, alors qu’UBS a consenti à racheter pour une bouchée de pain son rival en difficulté Credit Suisse, avec d'importantes garanties du gouvernement de Berne et de liquidités de la BNS, la banque centrale du pays. Pour Tamas Varga, analyste chez PVM Energy, l'inquiétude règne sur les marchés, "car personne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : la Bourse rebondit, mais la Fed est attendue au tournant
Bourse : le rachat de Credit suisse par UBS va-t-il stopper l’hémorragie ?
Eurazeo : le joli pactole de Virginie Morgon
Le rachat forcé de Credit suisse par UBS est "une honte pour la Suisse"
UBS plonge en Bourse après le rachat de Credit suisse, le nouveau géant de la finance inquiète