La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 797,36
    -857,23 (-2,63 %)
     
  • Nasdaq

    11 539,94
    -444,59 (-3,71 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0491
    -0,0064 (-0,61 %)
     
  • HANG SENG

    20 644,28
    +41,76 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    27 543,34
    -1 241,65 (-4,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    646,04
    -24,63 (-3,67 %)
     
  • S&P 500

    3 961,05
    -127,80 (-3,13 %)
     

Orly : tollé contre la hausse des prix des billets vers l'Outre-mer

·1 min de lecture

La hausse des prix des billets d'avion n'en finit pas de toucher les voyageurs. Une flambée des prix due en partie à la hausse des taxes mais également à celle du kérosène (+30%), comme le relatait BFMTV à la fin du mois de mars. Et sur certaines liaisons, la hausse est frappante. Comme le rapporte Le Parisien, au mois de mars 2022, les billets se sont envolés de 13,5% pour un trajet entre la France et l'Outre-mer. Des chiffres révélés il y a quelques jours par l'indice des prix du transport aérien de passagers (iptap) et le ministère de la Transitons écologique. Un boom sur ces billets qui passe mal à Orly, comme l'ont constaté nos confrères en interrogeant de nombreux voyageurs.

"Je comprends qu’Air France doit remplir son Airbus ou son Boeing de kérosène et que cela lui coûte plus d’argent, car le baril de pétrole a flambé. Mais mon problème, c’est que mon salaire n’a pas augmenté, lui", s'emporte une formatrice dans la restauration, qui a donc décidé, afin de bénéficier des meilleurs tarifs, de transiter jusqu'en fin de journée plutôt que prendre un vol le matin. Néanmoins, pour elle, même si la hausse est limitée, il lui faut tout de même débourser 50 euros de plus que d'ordinaire. Elle se demande désormais si elle pourra revenir voir ses amis l'année prochaine.

Le constat est le même pour d'autres voyageurs qui font état d'une flambée de prix incontrôlable. Une femme qui a l'habitude de voyager avec Air Caraïbes ou Air France dresse son constat : une augmentation de 70 euros (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Éoliennes : la production d'énergie mise à mal à cause du vent ?
Covid-19 : seulement un quart des patients hospitalisés a totalement récupéré un an après
Brexit : le Portugal accélère l'entrée des Britanniques sur son territoire
Le prix du verre flambe, l'apéro en danger ?
Loire-Atlantique : il fait don de sa villa en bord de mer aux plus démunis

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles