La bourse est fermée

Obtenir un crédit immobilier devient plus difficile

LaVieImmo.com
Obtenir un crédit immobilier devient plus difficile

Depuis le début de l'année, la demande de prêt immobilier est telle que les banques redeviennent plus sélectives et privilégient les dossiers les plus solides. L'apport exigé ne cesse d'augmenter.

Depuis le mois de janvier, les conditions pour décrocher un prêt immobilier sont clairement plus strictes. Les banques, qui croulent sous les demandes, sont en position de force pour choisir les meilleurs dossiers. 33 milliards d'euros de crédit à l'habitat en décembre. Du jamais vu.

Pour les salariés qui bénéficient d'un CDI assorti d'un bon revenu, les chances de séduire leur banque ou un établissement concurrent restent intactes. Mais pour les ménages les plus modestes, la tache est désormais bien plus délicate. Il n'y a pas si longtemps, les taux bas permettaient encore à de nombreux locataires de devenir propriétaires. La donne est aujourd'hui en train de changer.

L'apport initial redevient indispensable

Alors qu'en septembre dernier, 17% des ménages parvenaient à faire financer leur projet intégralement, en janvier, chez Empruntis seuls 10% des projets ont été financés sans apport. Pour séduire son banquier, il faut désormais mettre sur la table de quoi le rassurer. Non seulement, l'apport est indispensable mais son montant minimum ne cesse d'augmenter. Il atteint désormais 51.400 euros.

Dans ces conditions, la part des dossiers jugés acceptables est en train de reculer. On est passé de 50 à 44% au mois de janvier. Et cela va continuer au moins jusqu'en mars. Le temps de traiter l'afflux de dossiers et le temps qu'intervienne peut-être la traditionnelle baisse des taux au printemps.

Charlyne Legris


Retrouvez cet article sur LaVieImmo

Comparez les taux immobiliers de plus de 100 banques