La bourse ferme dans 3 h 8 min
  • CAC 40

    6 656,48
    -4,11 (-0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 918,27
    -2,63 (-0,07 %)
     
  • Dow Jones

    33 597,92
    +1,58 (+0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0522
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • Gold future

    1 798,70
    +0,70 (+0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    15 999,69
    -132,34 (-0,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    395,62
    -6,42 (-1,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    74,27
    +2,26 (+3,14 %)
     
  • DAX

    14 238,68
    -22,51 (-0,16 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,51
    -2,68 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    10 958,55
    -56,34 (-0,51 %)
     
  • S&P 500

    3 933,92
    -7,34 (-0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    27 574,43
    -111,97 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    19 450,23
    +635,41 (+3,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2207
    +0,0002 (+0,01 %)
     

Nvidia ne rachètera finalement pas ARM

ARM processeur puce
ARM processeur puce

Depuis le 13 septembre 2020, Nvidia tente de convaincre les autorités du monde entier que son rachat d’ARM, le spécialiste britannique des puces, n’est pas anticoncurrentiel. Le deal tombe à l’eau ce 8 février 2022.

Nvidia ne sera pas le propriétaire d’ARM. Dans un communiqué paru le 8 février 2022, SoftBank Group, la banque d’investissement japonaise propriétaire d’ARM, annonce la fin de ses discussions avec Nvidia. Freiné par les autorités de la concurrence du monde entier, le géant américain de la carte graphique n’a pas été en mesure de finaliser l’opération annoncée en septembre 2020. SoftBank Group ne touchera pas les 40 milliards de dollars promis par Nvidia… mais conserve les 1,25 milliard de cautions versés il y a deux ans.

ARM est trop important

Si vous ne connaissez pas ARM, il s’agit du concepteur de l’architecture des puces du même nom. Détenteur d’une propriété intellectuelle colossale, ARM dicte l’industrie des micro-processeurs. Les puces à architecture ARM sont partout, à commencer par les smartphones, les tablettes, les ordinateurs (la fameuse puce M1 des Mac) ou les voitures. Qualcomm, MediaTek, Apple, Samsung… Tous fabriquent des puces basées sur les plans de conception d’ARM, basé à Cambridge en Angleterre.

C’est pour toutes ces raisons que les autorités du monde entier, aux États-Unis, en Europe et en Asie, étaient toutes réticentes au rachat de l’entreprise par un concepteur de cartes graphiques.

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/