La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 817,22
    +2,83 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    15 183,99
    +22,46 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 323,34
    -188,37 (-0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0056 (-0,47 %)
     
  • HANG SENG

    24 667,85
    -365,36 (-1,46 %)
     
  • BTC-EUR

    40 545,41
    -639,13 (-1,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 225,24
    -8,05 (-0,65 %)
     
  • S&P 500

    4 479,29
    -1,41 (-0,03 %)
     

Nouvelles manifestations en France contre le pass sanitaire

·2 min de lecture

Des manifestations ont débuté samedi dans de nombreuses villes de France contre l'extension du pass sanitaire et au nom de la "liberté", pour le troisième samedi consécutif.

Des manifestations rassemblent de nouveau samedi des dizaines de milliers d'opposants à l'extension du pass sanitaire dans de nombreuses villes de France, au nom de la "liberté", pour le troisième week-end consécutif. A la veille de cette mobilisation, les autorités s'attendaient à voir 150.000 personnes défiler. Samedi dernier, les manifestations avaient rassemblé 161.000 personnes et 110.000 une semaine plus tôt. A Paris, une première manifestation de plusieurs milliers de personnes est partie du métro Villiers (XVIIe) à 14H00 en direction de la place de la Bastille (XIe), émaillée de heurts avec les forces de l'ordre cherchant à contenir le cortège sur le parcours autorisé.

Avant que les manifestants s'élancent, le "gilet jaune" Jérôme Rodrigues avait fustigé "les membres du gouvernement, les membres des médias qui sont là pour vous vendre l’efficacité d’un vaccin sans même avoir aucune preuve". Vers 16h, la tension est montée à proximité de la place de la République, où la police répondait avec des lacrymogènes aux jets de projectiles ou de pétard de manifestants, criant "non à la dictature" ou chantant la Marseillaise. Un journaliste de l'AFP a assisté à deux premières interpellations.

A lire :Trafic de faux certificats de vaccination: un an de prison ferme pour une contractuelle de la CPAM

Avant que le cortège s'élance, le "gilet jaune" Jérôme Rodrigues a fustigé "les membres du gouvernement, les membres des médias qui sont là pour vous vendre l’efficacité d’un vaccin sans même avoir aucune preuve", disant se sentir "diabolisé". Amélie, 28 ans est venue de Seine-Saint-Denis. Elle a participé à toutes les manifestations, il y a deux semaines à Paris et le week-end dernier au Havre. "On fait peur aux gens pour(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles