Publicité
La bourse ferme dans 6 h 18 min
  • CAC 40

    8 096,93
    +4,82 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 040,57
    +15,40 (+0,31 %)
     
  • Dow Jones

    39 671,04
    -201,95 (-0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,0840
    +0,0013 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    2 362,10
    -30,80 (-1,29 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 341,27
    -149,27 (-0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 498,53
    -4,14 (-0,28 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,68
    +0,11 (+0,14 %)
     
  • DAX

    18 699,08
    +18,88 (+0,10 %)
     
  • FTSE 100

    8 356,52
    -13,81 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    16 801,54
    -31,08 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 307,01
    -14,40 (-0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,2713
    -0,0006 (-0,05 %)
     

Note de la France : anatomie d’une chute

La dernière baisse de la note française a eu lieu il y a un an, en avril 2023, par l'agence Fitch Ratings.  - Credit:Lev Radin/Sipa USA/SIPA / SIPA / Lev Radin/Sipa USA/SIPA
La dernière baisse de la note française a eu lieu il y a un an, en avril 2023, par l'agence Fitch Ratings. - Credit:Lev Radin/Sipa USA/SIPA / SIPA / Lev Radin/Sipa USA/SIPA

Vendredi 26 avril au soir, deux des trois agences de notation les plus influentes sur les marchés financiers, Fitch Ratings et Moody's, ont mis à jour leur évaluation de la solvabilité de la dette publique française. Cette révision de la note financière de la France a lieu tous les six mois. Plus de peur que de mal : la France a échappé à une sanction et les deux agences ont maintenu leurs notations, ainsi que leurs perspectives, inchangées. Standard and Poor’s (S & P), considérée comme l’agence la plus influente de toutes, donnera, quant à elle, son verdict le 31 mai.

Moody's attribue la note Aa2 à la France, soit le 3e cran le plus élevé (après Aaa et Aa1), qui correspond à une « qualité haute » de la dette. Fitch Ratings note la France AA -, soit le 4e cran le plus élevé, qui correspond là aussi à une « qualité haute ». Pour chacune des deux agences, cette note s'accompagne d'une perspective « stable ». Cette mention indique une probabilité faible que la note soit réévaluée à la baisse ou à la hausse lors de la révision suivante (au contraire d'une perspective « négative » ou « positive »).

À LIRE AUSSI Dette : l'étonnante clémence de Moody's et Fitch

En revanche, le risque est maximal pour Standard & Poor’s qui a accolé une perspective négative à son AA (« qualité haute ») dans sa dernière révision. Il s’agirait alors de la huitième dégradation de la note financière de la France par une agence du Big Three depuis 2012, année où la France a perdu son rang [...] Lire la suite