Marchés français ouverture 2 h 59 min
  • Dow Jones

    29 683,74
    +548,75 (+1,88 %)
     
  • Nasdaq

    11 051,64
    +222,13 (+2,05 %)
     
  • Nikkei 225

    26 306,54
    +132,56 (+0,51 %)
     
  • EUR/USD

    0,9688
    -0,0051 (-0,52 %)
     
  • HANG SENG

    17 427,90
    +177,02 (+1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    20 128,66
    +642,79 (+3,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    445,66
    +16,88 (+3,94 %)
     
  • S&P 500

    3 719,04
    +71,75 (+1,97 %)
     

Netflix : la "Reine du Pacifique" attaque la plateforme en justice

Rififi autour de la série "la Reine du Sud". La "Reine du Pacifique", surnom d'une Mexicaine emprisonnée pour trafic de drogue, a lancé une procédure administrative contre Netflix pour une présumée utilisation illégale de son image dans la série "la Reine du Sud". Sandra Avila Beltran, qui a passé près de huit ans en prison, demande 40% des royalties versées à la plate-forme qui héberge cette série racontant l'histoire d'une narco-traficante, avait déclaré la semaine dernière à la chaîne de télévision Milenio son avocat Israel Razo."Cela touche directement son image", a-t-il ajouté.

Sa démarche vise également la chaîne de télévision en espagnol diffusé aux Etats-Unis Telemundo, producteur de la série. Sandra Avila Beltran a saisi l'Insitut mexicain de la propriété industrielle (IMPI). La procédure devant l'IMPI précède une démarche judiciaire, selon l'avocat. Une source proche du dossier a confirmé mardi à l'AFP l'existence d'une "procédure administrative", sans autre détail. Joint par l'AFP, Netflix s'est refusé à tout commentaire.

Mme Avila a été détenue le 28 septembre 2007 dans un restaurant de Mexico avec son compagnon, le Colombien Juan Diego Espinosa Ramírez, alias "le tigre". Il était accusé d'être en contact avec le "cartel de Sinaloa" de Chapo Guzman, qui purge une peine de prison à vie aux Etats-Unis. Extradée aux Etats-Unis en 2012, Sandra Avila Beltran a été condamnée à six ans de prison pour association de malfaiteurs. Un an plus tard, la justice américaine annule (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Geolith, l'entreprise qui veut faire de la France une terre de production de lithium
Snap chute en Bourse après la rumeur d'importants licenciements
CAC 40 : les chiffres de l'inflation dans le viseur, petite hausse en vue
Ubisoft, Take Two… faut-il miser sur les actions du jeu vidéo ? Le conseil Bourse
CAC 40, Nasdaq... le rally de l'été en Bourse est-il déjà terminé ?