Marchés français ouverture 1 h 6 min
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,35
    -22,11 (-0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0743
    +0,0025 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    21 593,70
    +310,18 (+1,46 %)
     
  • BTC-EUR

    21 106,22
    -662,00 (-3,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    522,20
    -14,69 (-2,74 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

Netflix peut faire payer plus cher les comptes qui partagent leur mot de passe

Netflix teste une nouvelle formule d’abonnement dans certains pays : elle prend en compte le fait de partager un compte avec d’autres utilisateurs, même s’ils ne vivent pas dans le même foyer.

Elle semble bien lointaine, l’époque où Netflix disait ne pas s’inquiéter du partage de comptes. Désormais, la plateforme de vidéo à la demande (SVOD) commence à s’attaquer au problème des internautes qui se regroupent à plusieurs sur un même compte. La pratique est tolérée, mais n’est pas officiellement autorisée par Netflix.

Au Chili, au Costa Rica et au Pérou, le service de streaming vidéo teste, comme l’a remarqué TechCrunch le 16 mars 2022, un système d’abonnement légèrement différent de ce qu’il se fait actuellement. Pour quelques euros de plus, une abonnée ou un abonné peut ajouter deux « sous-comptes » à son compte.

Les « sous-comptes » pourront avoir leur propre identifiant et mot de passe indépendant. S’ils décident ensuite de s’émanciper pour avoir leur propre compte, ils garderont tout leur historique de visionnage, ce qui peut être précieux lorsque l’on connait la force de recommandation de l’algorithme de Netflix, notamment depuis sa page d’accueil.

Une seule personne toutefois sera facturée chaque mois pour son compte et ses sous-comptes.

Netflix aimait bien le partage de comptes, mais ça, c’était avant

Il est normalement interdit pour des utilisateurs et utilisatrices qui ne vivent pas sous le même toit de partager un même compte Netflix.

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/