La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    41 008,89
    +28,59 (+0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Moundir publie une photo choc de son hospitalisation contre les complotistes du covid-19

·2 min de lecture

Sorti d'affaire après avoir développé une forme grave du covid-19, Moundir a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux contre ceux qui minimisent l'épidémie. 

En convalescence après avoir développé une forme grave du covid-19 qui lui a laissé des séquelles, Moundir multiplie les appels à prendre le virus au sérieux. Ces derniers jours sur les réseaux sociaux, il s'en est pris aux «complotistes» qui doutent de la virulence de la maladie qui l'a conduit en réanimation.

Après son hospitalisation fin mars et plusieurs jours d'inquiétude, l'ancien candidat emblématique de «Koh-Lanta» s'en était sorti, mais avec 18 kilos en moins, des poumons atteints à 75% qui l'obligent aujourd'hui encore à suivre un traitement d'assistance respiratoire. «Non je vous confirme la covid c’est pas une grippe», a-t-il écrit sur Instagram avant de fustiger la «petite minorité haineuse qui pense que la covid est une conspiration» et «un complot». «Je me demande comment vous pouvez sortir des inepties aussi stupides et cupides», a-t-il ajouté, invitant ceux qui doutent à rendre visite à des malades à l'hôpital pour constater la dure vérité. «Respectez ceux qui sont entre la vie et la mort. Respectez les familles qui attendent parfois au téléphone car ils ne sont pas autorisés à venir en visite (réanimation). Respectez ceux qui en convalescence et rééducation souffrent».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Pour illustrer son propos, le joueur de poker a également publié une photo de lui sur un lit d'hôpital sous assistance respiratoire. «Je ne devrais pas la mettre mais tant pis, car avec vos histoires de complots de Covid, je vous montre un malade du Covid en réanimation qui attend son destin arriver», a-t-il commenté.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.


Lire la suite sur Paris Match