La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 714,14
    -314,51 (-0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 154,02
    -186,23 (-1,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 772,93
    +305,70 (+1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1312
    -0,0035 (-0,31 %)
     
  • HANG SENG

    24 952,35
    +824,50 (+3,42 %)
     
  • BTC-EUR

    37 748,61
    +644,10 (+1,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 012,93
    +17,67 (+1,77 %)
     
  • S&P 500

    4 482,56
    -50,20 (-1,11 %)
     

Migrants: Gérald Darmanin défend les policiers et gendarmes, qui n'ont pas "lacéré les tentes"

·2 min de lecture

Invité de RMC-BFMTV, le ministre de l'Intérieur est revenu sur la lacération de tentes, lors d'évacuations de camps de migrants. Réfutant la responsabilité des forces de l'ordre, il a appelé à leur rendre honneur pour les vies sauvées chaque jour dans La Manche.

C'est une critique récurrente à chaque évacuation d'un camp, à Calais ou ailleurs: les forces de l'ordre sont accusées de détruire les biens des migrants, ainsi que leurs tentes. Invité ce lundi matin de RMC-BFMTV, Gérald Darmanin est venu s'en défendre, en rejetant la responsabilité sur une "société privée", tout en affirmant avoir mis un terme à cette pratique.

"Sur cette histoire de tentes", commente le ministre de l'Intérieur, "une société privée a été embauchée par l'État, une fois que les évacuations étaient faites par les policiers et les gendarmes, pour récupérer les tentes et les jeter, et ils les lacéraient, en effet". 

Notre invité le jure: 

"Il n'y avait pas de commande de l'État, c'est la société qui le faisait, parce qu'elle prenait les tentes et elles les mettaient ensuite à la benne."

"On ferait mieux de leur rendre honneur"

"Nous avons demandé d'arrêter cela", poursuit celui qui occupe la Place Beauvau, "parce qu'on s'en est aperçu notamment parce que les journalistes nous l'ont montré". "Ce ne sont pas les policiers et les gendarmes qui prennent des cutters et qui lacèrent les tentes", insiste-t-il à plusieurs reprises sur notre plateau avant de se targuer d'avoir "fait arrêter" lesdites lacérations.

Au lieu de critiquer l'action des forces de l'ordre sur les camps de Calais et de Grande-Synthe, notamment, le ministre inviter au contraire à la saluer.

"Aujourd'hui, les policiers et les gendarmes à Calais, ils sauvent des vies", souligne notre invité. "Tous les jours, ils se jettent à l'eau - littéralement - dans La Manche, au mois de novembre, pour sauver des bébés, des femmes enceintes, des vieillards, qui tombent à l'eau... Au lieu de critiquer les policiers et les gendarmes, on ferait mieux de leur rendre honneur tous les jours." 876450610001_6284211680001

A la suite d'une réunion de crise européenne à Calais convoquée dimanche après le drame migratoire de la semaine dernière, Gérald Darmanin a annoncé que l'agence européenne Frontex va déployer à partir de mercredi un avion pour aider à lutter contre le trafic migratoire dans La Manche.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - "Je n'ai pas peur de mourir" : témoignages de migrants dans un camp de fortune près de Calais

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles