La bourse ferme dans 1 h 5 min
  • CAC 40

    6 535,19
    +11,75 (+0,18 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 757,83
    +8,48 (+0,23 %)
     
  • Dow Jones

    33 615,31
    +305,80 (+0,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,0352
    +0,0050 (+0,49 %)
     
  • Gold future

    1 810,40
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    23 946,75
    +660,38 (+2,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    585,00
    +10,26 (+1,79 %)
     
  • Pétrole WTI

    92,89
    +0,96 (+1,04 %)
     
  • DAX

    13 725,20
    +24,27 (+0,18 %)
     
  • FTSE 100

    7 467,37
    -39,74 (-0,53 %)
     
  • Nasdaq

    12 992,18
    +137,38 (+1,07 %)
     
  • S&P 500

    4 250,97
    +40,73 (+0,97 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    20 082,43
    +471,59 (+2,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2245
    +0,0026 (+0,22 %)
     

Migrants dormant dans un tunnel en Île-de-France: des manifestants réclament un toit pour eux

·2 min de lecture
Des migrants dans le 19e arrondissement de Paris - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Des migrants dans le 19e arrondissement de Paris - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Plus de 300 personnes ont manifesté dimanche entre Le Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis) et Paris pour réclamer la mise à l'abri d'une centaine de migrants dont des mineurs qui dorment depuis plus d'un mois dans un tunnel.

Ce rassemblement a été organisé à l'initiative d'habitants de quartier du Pré-Saint-Gervais, de Pantin et du XIXe arrondissement de Paris face à "une situation devenue intolérable", explique Victor Moati, un habitant du Pré-Saint-Gervais.

Depuis plus d'un mois, il a constaté que le tunnel qui relie sa ville à Paris, situé sous le périphérique, avait été investi par près de 150 personnes, "une trentaine de mineurs et des familles", précise le jeune homme.

"Le bonheur et le malheur de ce tunnel, c'est qu'il est abrité de la pluie donc les gens y trouvent un logement de fortune en l'absence d'autres propositions décentes", se désole ce riverain qui dit avoir tapé "en vain" aux portes des mairies et de la préfecture de la Région Île-de-France.

"Il faut pousser les mairies à trouver des solutions d'hébergement d'urgence"

"Un logement pour tous ou on va dormir chez Macron!", ont scandé les manifestants qui ont déambulé dans les rues du Pré-Saint-Gervais et de Pantin avant de se retrouver devant la mairie du XIXe arrondissement.

Abass, qui faisait partie du cortège, a "tout le temps froid". Le jeune Gambien, qui dit être mineur, dort dans le tunnel depuis un mois: "Jamais je n'aurais imaginé vivre cette expérience", dit-il.

Des solutions d'hébergements citoyens sont proposées tous les soirs aux familles et aux mineurs isolés mais "cela ne suffit pas pour tout le monde, donc on est contraint d'installer des campements tous les soirs", explique Pierre Mathurin, coordinateur de l'antenne parisienne de l'association Utopia 56.

"On exige une mise à l'abri de ces personnes au moins pour la durée de l'hiver. Il faut pousser les mairies à trouver des solutions d'hébergement d'urgence", a insisté Pierre Mathurin.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles