Publicité
La bourse ferme dans 7 h 11 min
  • CAC 40

    7 798,61
    +3,39 (+0,04 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 762,49
    +2,21 (+0,05 %)
     
  • Dow Jones

    38 563,80
    -64,19 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0797
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    2 038,00
    -1,80 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 670,38
    -233,97 (-0,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,60
    -0,44 (-0,57 %)
     
  • DAX

    17 074,82
    +6,39 (+0,04 %)
     
  • FTSE 100

    7 666,91
    -52,30 (-0,68 %)
     
  • Nasdaq

    15 630,78
    -144,87 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 975,51
    -30,06 (-0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    38 262,16
    -101,45 (-0,26 %)
     
  • HANG SENG

    16 503,10
    +255,59 (+1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2609
    -0,0017 (-0,13 %)
     

Le mignon BD-1 est la vraie star de Star Wars Jedi: Survivor

Si Cal Kestis est le héros de Star Wars Jedi: Survivor, il est difficile de ne pas tomber sous le charme de BD-1, le mignon petit droïde qui l’accompagne. Et qui n’est pas que mignon.

Il y a un « truc » avec les robots mignons dans les films Star Wars. Les deux premières trilogies pouvaient compter sur R2-D2. La troisième avait BB-8. Dans chaque aventure, il y a toujours un petit droïde là pour faire « bip boup », provoquant alors l’émoi des spectatrices et des spectateurs. Et dans le jeu vidéo Star Wars Jedi: Survivor, il y a BD-1.

Bien évidemment, Cal Kestis est le véritable héros du jeu vidéo disponible depuis le 28 avril sur PS5, Xbox Series S, Xbox Series X et PC. Et si certains ne le trouvaient pas charismatique dans sa précédente aventure (Star Wars Jedi: Fallen Order), il a pris beaucoup d’envergure dans cette suite. Devenu Chevalier Jedi depuis maintenant cinq ans, il a gagné en prestance et en assurance. Malgré tout, BD-1 parvient à lui voler la vedette.

Retrouvez Star Wars Jedi: Survivor à moins de 70 €

Pourquoi BD-1 est terriblement craquant

Cal Kestis fait la rencontre de BD-1 sur la planète Bogano,

[Lire la suite]