La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 217,37
    +17,30 (+0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Michel-Édouard Leclerc demande la création d'un ministère de la Consommation

Dans une tribune publiée dans les colonnes du Journal du dimanche le 15 mai, Michel-Édouard Leclerc a longuement défendu la création d'un nouveau ministère qui protégerait mieux les intérêts des consommateurs : un ministère de la Consommation. Confrontés à une inflation sans précédent et à une hausse des prix des produits de première nécessité, de nombreux Français sont contraints de faire des arbitrages lorsqu'ils font leurs courses alimentaires. Selon Christopher Dembik, directeur chez Saxo Bank, "l’indice des prix des produits alimentaires publié par l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a bondi de 12,6% entre février et mars. Il ressort désormais à son plus haut niveau depuis 1990 (année durant laquelle l’indice a été créé)".

Or, "dans les coulisses de l’inflation, (...) certains acteurs sont excellemment bien représentés sur le plan politique", souligne Michel-Édouard Leclerc, comme les agriculteurs ou les distributeurs. Mais "les consommateurs, eux, n’ont plus de représentant au gouvernement", déplore l'homme d'affaires. Résultat, le consommateur est sorti du champ politique, estime-t-il. Les corporations racontent "qu’il serait prêt à payer ses courses plus cher. Une fable que les distributeurs ne constatent évidemment pas au moment du passage à la caisse !" écrit-il dans les colonnes du JDD, invitant le président de la République, qui n'a toujours pas nommé de Premier ministre, à inclure un ministre de la Consommation dans son prochain (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Remaniement : la lettre de démission du gouvernement est prête, Jean Castex sur le départ
Le "marché de dupes" de la suppression de la redevance télé, la Russie qui aurait perdu un tiers de ses forces terrestes depuis février... Le flash éco du jour
La Finlande officialise sa candidature à l'Otan
La suppression de la redevance télé, "un marché de dupes" pour les SDJ de l'audiovisuel public
Euromillions : elle décide de changer de numéros et rate un gros jackpot

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles