Publicité
La bourse ferme dans 4 h 2 min
  • CAC 40

    7 369,57
    -144,16 (-1,92 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 786,53
    -75,34 (-1,55 %)
     
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,23 (-1,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0853
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    2 373,20
    -42,50 (-1,76 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 190,15
    -2 088,29 (-3,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 309,24
    -28,94 (-2,16 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,67
    -0,92 (-1,19 %)
     
  • DAX

    18 168,27
    -219,19 (-1,19 %)
     
  • FTSE 100

    8 109,09
    -44,60 (-0,55 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,99 (-3,64 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     
  • Nikkei 225

    37 869,51
    -1 285,34 (-3,28 %)
     
  • HANG SENG

    17 004,97
    -306,08 (-1,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2874
    -0,0033 (-0,25 %)
     

Meta : amende en Italie, les membres de Facebook et Instagram insuffisamment informés

Pixabay

Le gendarme italien de la concurrence a annoncé mercredi imposer une amende de 3,5 millions d'euros au géant technologique Meta pour pour manque d'information aux usagers de ses réseaux sociaux Instagram et Facebook sur l'utilisation de leurs données à des fins commerciales. «Lors de la procédure d'inscription à Instagram, les utilisateurs ne recevaient pas d'informations claires sur la collecte et l'utilisation de leurs données à des fins commerciales. En outre, lorsque les comptes Facebook et Instagram étaient suspendus, aucune communication utile n'était fournie pour d'éventuelles plaintes», écrit l'Autorité de garantie de la concurrence et du marché dans un communiqué.

Elle reproche aussi à Meta de ne pas avoir fourni d'explication sur les motifs qui le conduisait à suspendre des comptes Facebook - au terme d'un «examen automatisé» ou «humain» du contenu de ces comptes - et de ne pas avoir informé les utilisateurs de Facebook et d'Instagram des voies de contestation de ces suspensions. Le délai de contestation, fixé à 30 jours, est par ailleurs jugé trop «court». Pour ces «deux pratiques commerciales déloyales», auxquelles Meta a mis fin au cours de la procédure italienne, l'autorité de la concurrence a donc infligé une amende de 3,5 millions d'euros à Meta Platforms Ireland Ltd. et à sa maison mère américaine Meta Platforms Inc.

Meta est visé par Bruxelles pour manquement à la règle qui le contraint à demander le consentement des utilisateurs afin de pouvoir combiner des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Beaumanoir s'empare de la maison-mère Quiksilver en Europe : près de 200 emplois sacrifiés en France
Air Liquide profite de l’essor de l’IA, gros investissement aux Etats-Unis
CAC 40 : la Bourse repart de l’avant, mais l'économie des Etats-Unis inquiète
Zara (Inditex) : profits record et «importantes possibilités de croissance future»
Total, Shell, BP… Les géants du pétrole au bord du précipice en Bourse ?