La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,26 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    29 616,89
    +641,63 (+2,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,14 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

Mark Zuckerberg suggère qu'Apple, Amazon, Google et TikTok pourraient être de plus grandes menaces que Facebook

·2 min de lecture
Mark Zuckerberg suggère qu'Apple, Amazon, Google et TikTok pourraient être de plus grandes menaces que Facebook

"iMessage est le service de messagerie le plus populaire aux États-Unis", a déclaré le PDG de Facebook dans son discours d'ouverture, en référence au service de messagerie d'Apple. "TikTok est l'application qui connaît la croissance la plus rapide. Youtube est l'application la plus populaire pour la vidéo. Amazon est la plateforme de publicité qui connaît la plus forte croissance. Google est la plus grande plateforme d'annonces publicitaires. Et pour chaque dollar dépensé en publicité aux États-Unis, moins de 10 cents sont dépensés chez nous".

Les remarques du PDG de Facebook soulignant le succès d'autres grandes entreprises technologiques surviennent alors que le géant des réseaux sociaux est examiné à la loupe pour ses acquisitions d'autres applications sociales comme WhatsApp, Instagram et Giphy. En effet, au cours de cette audition, le représentant Jerry Nadler, un démocrate de New York, a fait pression sur Mark Zuckerberg au sujet de l'acquisition d'Instagram par Facebook en 2012 — citant une série de mails de dirigeants de Facebook, publiés par The Verge, affirmant que cette acquisition pourrait servir à neutraliser la concurrence.

Mark Zuckerberg présente également les grandes entreprises de la tech, tels Apple et Google, comme ses principaux rivaux, alors que des questions ont été soulevées quant à savoir si sa capacité de diffusion et de distribution de l'information en fait également un concurrent pour les entreprises de presse plus petites.

Le directeur de Facebook a indiqué à plusieurs reprises qu'il ne se considère pas comme "l'arbitre de la vérité". Mais dans le même temps, en 2018, les avocats de Facebook ont fait valoir au tribunal que les décisions de l'entreprise concernant la modération de son contenu devraient être traitées comme celles d'un éditeur traditionnel. Ces dernières années, l'entreprise a également ajouté de nouvelles fonctionnalités qui la mettent en concurrence plus directe avec les éditeurs de presse. Une étude de Pew Research a révélé

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le Premier ministre souhaite éviter 'la perspective d'un reconfinement généralisé' dû à l'épidémie de Covid-19
SpaceX a fait revenir sur Terre, avec succès, deux astronautes de la NASA à bord de son Crew Dragon
Voici combien les hackers vendent vos identifiants Facebook, Gmail, ou numéro de cartes bancaires sur le dark web
Un jeune de 17 ans a été arrêté en Floride pour le piratage massif de Twitter et l'escroquerie au bitcoin
L'Égypte invite Elon Musk à venir voir les pyramides de Gizeh après qu'il a affirmé qu'elles avaient été construites par des extraterrestres