Marchés français ouverture 4 h 7 min
  • Dow Jones

    34 033,67
    -265,63 (-0,77 %)
     
  • Nasdaq

    14 039,68
    -33,22 (-0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    28 906,75
    -384,26 (-1,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,2008
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 435,06
    -1,78 (-0,01 %)
     
  • BTC-EUR

    32 300,44
    -1 240,30 (-3,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    964,31
    -28,16 (-2,84 %)
     
  • S&P 500

    4 223,70
    -22,89 (-0,54 %)
     

"Marche citoyenne": comment va se dérouler la manifestation des policiers mercredi à Paris

·3 min de lecture
Un écusson de la police nationale (illustration) - DENIS CHARLET © 2019 AFP
Un écusson de la police nationale (illustration) - DENIS CHARLET © 2019 AFP

Gérald Darmanin a annoncé ce lundi qu'il s'y rendrait. Ce mercredi 19 mai doit avoir lieu la "marche citoyenne" en soutien aux forces de l'ordre à Paris, mobilisation initiée à la suite de la mort d'Eric Masson, ce brigadier tué début mai à Avignon au cours d'une opération anti-drogue.

Selon nos informations, cette marche doit prendre la forme d'un rassemblement statique, organisé quelque peu à la manière d'un meeting. Une tribune sera installée devant l'Assemblée nationale, ainsi qu'un écran géant pour retransmettre les différentes prises de parole prévues.

Des élus de divers bords politiques ont déjà annoncé leur présence, notamment le candidat communiste à l'élection présidentielle, Fabien Roussel, qui a fait de la sécurité son premier axe de campagne afin de reconquérir les classes populaires. Il y aura également le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure, mais aussi le vice-président du Rassemblement national, Jordan Bardella. Les insoumis et les écologistes, eux, ont choisi de ne pas y envoyer de représentants.

Hauts-parleurs dans les arbres du quai d'Orsay

Le public, lui, sera invité à s'installer le long du quai d'Orsay, entre le Palais-Bourbon et la rue Robert Esnault-Pelterie, où se situe le bâtiment Air France. Un second écran géant sera placé sur le quai d'Orsay, relié à des hauts-parleurs installés sur les arbres. L'entrée et le "filtrage" des spectateurs se fera au niveau du bâtiment Air France. L'installation de tout ce matériel débutera mercredi à partir de 7 heures du matin.

Le déroulé précis de l'événement demeure en cours de calage. On sait néanmoins d'ores et déjà qu'il y aura plusieurs séquences. Les responsables des quatre principales organisations syndicales des forces de l'ordre prendront la parole - Alliance, Unité SGP, Unsa et SCSI. Il s'agira de discours brefs, qui devraient totaliser 4 à 5 minutes chacun.

Diffusion de vidéos

Des vidéos seront ensuite diffusées. Il y aura d'abord une vidéo montrant les violences subies par les policiers ces dernières années en manifestation, suivie d'une vidéo sur les missions de service public de la police. Enfin, il y aura un clip censé rendre hommage aux policiers morts dans l'exercice de leurs fonctions, d'Ahmed Merabet à Eric Masson.

Une Marseillaise et une minute de silence sont également au programme, bien qu'il soit impossible de dire à quel moment. Les organisateurs évoquent aussi la possible présence de "personnalités" qui pourraient prendre la parole à la tribune ou animer le rassemblement. Leur identité et leur rôle restent à définir.

La mobilisation attendue

Concernant la mobilisation attendue, les organisateurs évoquent "plusieurs milliers de personnes", mais ne se risquent pas à avancer un chiffre spécifique. Plusieurs délégations font le déplacement depuis les régions hors d'Île-de-France. Aucun chiffre consolidé n'est donné à ce stade, mais il y aura des troupes assez fournies en provenance du Sud-Est: entre 800 et 1000 personnes convoyées par train selon nos informations.

Si l'on entre dans le détail, il est à noter que la délégation du Vaucluse devrait être particulièrement importante, comptant une centaine de membres des forces de l'ordre. Elle inclura notamment les policiers du commissariat d'Avignon, où travaillait Eric Masson.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles