La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 171,17
    +56,48 (+0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Maison squattée en Essonne : après la mobilisation du gouvernement, un arrêté d'expulsion est pris

Après les appels du gouvernement, la préfecture de l’Essonne a finalement pris un arrêté ce jeudi 9 juin en fin de journée pour mettre en demeure les squatteurs de quitter sous vingt-quatre heures la maison d'Elodie et Laurent, relate BFMTV. L'histoire de ce couple de l'Essonne, victime d'occupants illégaux du logement qu'il venait juste d'acquérir, a été abondamment relayée et commentée sur les réseaux sociaux et dans les médias.

Tout était parti d'un article du Parisien du mercredi 8 juin qui relatait le rêve devenu cauchemar des deux trentenaires. Ces derniers ont signé l'acte d'achat chez le notaire, pour une maison de 70m2 à Ollainville en Essonne, en mai dernier, avant de s'apercevoir qu'ils ne pouvaient pas emménager car le logement était squatté par une famille. Selon BFMTV, le nouvel acquéreur savait que le logement était occupé le jour de la signature chez le notaire. Mais en brandissant les papiers de propriété, la famille a refusé de partir, et le cauchemar est devenu réalité.

"On a d'un côté le loyer, de l'autre, le crédit. C'est l'angoisse", s'alarmait Elodie, interrogée par le quotidien. Les squatteurs affirmaient, de leur côté, être les véritables propriétaires du logement. Ils avaient expliqué avoir payé 120.000 euros en liquide pour acheter le bien. La vidéo du Parisien relatant l'histoire, publiée sur Twitter, a été relayée près de 11.000 fois, et comptabilise près de 2,7 millions de vues ce jeudi 9 juin. Si elle a été abondamment commentée, les deux propriétaires (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Attention à cette arnaque sur WhatsApp pour la fête des pères
Assaut du Capitole : Trump mis en cause pour une "tentative de coup d'Etat"
Le nouveau montant de votre retraite en juillet, les députés les plus actifs à l’Assemblée… Le flash éco du jour
À la recherche d'un médecin, une commune de l'Aude fait appel à un ancien footballeur
Après 17 jours en prison dans une affaire de cambriolage, il poursuit une compagnie aérienne pour l'avoir "mal identifié"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles