Marchés français ouverture 1 h 33 min
  • Dow Jones

    33 999,04
    +18,72 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    12 965,34
    +27,22 (+0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    28 929,34
    -12,80 (-0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0079
    -0,0013 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    19 838,24
    +74,33 (+0,38 %)
     
  • BTC-EUR

    22 658,77
    -784,57 (-3,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    542,90
    -14,83 (-2,66 %)
     
  • S&P 500

    4 283,74
    +9,70 (+0,23 %)
     

Même avec 990 euros de réduction, le Microsoft Surface Duo est une très mauvaise affaire

Ces derniers jours, un bon plan circule sur le Surface Duo. Proposé à 619 euros, le « smartphone à deux écrans » de Microsoft n’a jamais été aussi abordable. Ne vous faites pas avoir, même à ce prix, c’est un très mauvais plan.

Sur les sites dédiés aux bons plans, comme Dealabs, nous avons vu passer le 2 août une affaire en apparence séduisante. Le Surface Duo, le drôle d’appareil à deux écrans de Microsoft (que l’entreprise refuse de qualifier de smartphone, même s’il s’agit d’un smartphone), est en promotion à -59 %. Son prix passe de 1 549 euros à 619 euros pour la version 128 Go, et de 1 649 euros à 659 euros pour la version 256 Go. Une ristourne rare pour un produit qui se veut haut de gamme, qui peut d’un seul coup devenir très attractif. Malheureusement, la réalité est tout autre. Pour deux raisons que nous allons vous expliquer, ce « bon plan » a tout d’une très mauvaise affaire.

Raison 1 : les prix barrés sont complètement faux

Avant de rentrer dans le fond, intéressons-nous aux prix mis en avant par Microsoft. Les Surface Duo de première génération ont effectivement été lancés début 2021 aux tarifs de 1 549 et 1 649 euros (ce qui était déjà trois fois trop cher à l’époque), mais ce ne sont plus du tout les prix pratiqués en 2022.

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles