Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 966,68
    +55,08 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 872,57
    +17,21 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,43 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0833
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    2 045,80
    -3,60 (-0,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 782,20
    +172,07 (+0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,57
    +0,08 (+0,10 %)
     
  • DAX

    17 419,33
    +48,93 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 706,28
    +21,79 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,78 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,04 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2680
    +0,0022 (+0,17 %)
     

Les médecins généralistes réclament une hausse importante du tarif des consultations

Pixabay

Le tarif de base de consultation médicale de 25 euros défini en 2017 doit être rehaussé, plaident les médecins généralistes.

Les généralistes seront en grève les 1er et 2 décembre prochains, rapporte France 3 Centre-Val de Loire, mercredi 9 novembre. Ils demandent une hausse du prix de la consultation médicale en cabinet, alors que les négociations entre médecins et Sécurité sociale ont commencé mercredi 9 novembre. Jusqu'à présent, le tarif de base est de 25 euros depuis 2017. Des syndicats demandent que ce dernier soit revalorisé à hauteur de l'inflation, et qu'il atteigne les 30 euros. D'autres comme "Médecins pour demain", un collectif de 10.000 médecins libéraux, demandent des moyens beaucoup plus conséquents, avec un doublement de ce prix. L'objectif, avoir une consultation de base à 50 euros.

Avec ce nouveau tarif, les médecins pourraient "investir" en embauchant du personnel comme une secrétaire médicale pour gérer la paperasse, ce qui permettrait au médecin de passer plus de temps avec ses patients, explique le Dr Soubieux, interrogé par nos confrères. "La caisse pourrait même être gagnante, parce que si on a une meilleure prise en charge, il y a moins besoin d'examens complémentaires, ou de faire revenir les patients ", ajoute-t-il.

Problème : la Sécu ne serait pas prête à payer des milliards en plus. Or, faire passer le tarif du médecin généraliste conventionné en secteur 1 de 25 à 30 euros coûterait 1,3 milliard d’euros, estime BFMTV, le 3 novembre dernier. Sur ces 25 euros actuels, le patient est remboursé par la Sécurité sociale à hauteur de 70 %, soit 16,50 euros en tenant compte de (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Le cancer du côlon est le plus répandu, tous sexes confondus. Il est pourtant simple de l'éviter"

Hôpital : un service de gériatrie use d'un moyen original pour recruter des soignants
Carburants : pourquoi le SP98 se fait rare dans les stations-service
200 grandes entreprises appellent les gouvernements à respecter leurs engagements climatiques
Face à la hausse des coûts de l'énergie, cette ville décide de fermer sa mairie… logée dans un château
Des professionnels du vol ont dérobé près de 400.000 euros d'équipements dans un... hôpital