La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 894,88
    -143,49 (-0,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Location : 31 % des loyers parisiens dépassent le plafonnement légal

Les loyers parisiens sont encadrés depuis 2015. (Photo d'illustration). - Credit:Vincent Isore / MAXPPP / IP3 PRESS/MAXPPP

Le nombre d’annonces de locations non conformes est en légère baisse, mais reste de près d’un tiers dans la capitale, relaie CNews.

Paris fait partie des villes à l'image de Lille, Lyon et Bordeaux qui encadre les loyers du parc privé pour mettre un terme aux excès de certains propriétaires. Selon un rapport de l'observatoire de la Fondation Abbé-Pierre relayé par CNews, les annonces de location qui ne suivent pas la législation restent nombreuses. Ainsi, près d'un tiers des propriétaires n'observeraient toujours pas la règle : 31 % des annonces de locations, publiées entre août 2021 et août 2022, ne respecteraient pas le plafond.

L'encadrement des loyers consiste à fixer un prix maximal au mètre carré pour les biens immobiliers en fonction de plusieurs variables (quartier, date de construction, logement meublé ou non…). Il ne doit pas dépasser 20 % du montant du loyer de référence.

Un taux en recul

Sur les 10 000 petites annonces étudiées par l'observatoire, l'arrondissement concerné fait varier le taux. Dans l'Ouest parisien, le taux d'annonces non conformes est le plus élevé avec 46,3 % dans le 16e et 43 % dans le 8e. Si les chiffres avancés par la fondation restent élevés, le rapport montre également une évolution positive. « Ce taux est en recul de quatre points par rapport à l'an dernier et ses 35 %. Cela va dans le bon sens même si l'amélioration reste lente. Cela nous laisse espérer une progression sensible dans les années à venir », a affirmé le directeur de la Fondation Abbé-Pierre, Manuel Domergue.

À LIRE AUSSI : Loyers : les hausses seront plafonnées

Ian Brossat, adjoint à la Mairi [...] Lire la suite

VIDÉO - Depuis un an, leurs locataires refusent de payer leur loyer et de partir