La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 086,04
    +368,95 (+1,09 %)
     
  • Nasdaq

    11 584,55
    +190,74 (+1,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,0868
    +0,0012 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    21 167,43
    +32,71 (+0,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    521,80
    +3,00 (+0,58 %)
     
  • S&P 500

    4 076,60
    +58,83 (+1,46 %)
     

Livret A à 3% : pourquoi il est urgent de virer votre argent pour profiter du nouveau taux

En retard
En retard

La date fatidique approche. Dans une semaine pile, mercredi 1er février, le taux du Livret A va passer de 2% à 3%. Ce sera également le cas du LDDS, tandis que le LEP passera de 4,6% à 6,1% et le CEL de 1,25% à 2%. En clair, la rémunération des livrets d'épargne réglementée va faire un joli bond, une nouvelle bienvenue en ces temps de forte inflation.

La hausse des prix (plus de 6%, sur un an, au second semestre 2022) grignote, en effet, votre pouvoir d'achat. Surtout celui de l'argent que vous laissez traîner sur votre compte courant, non rémunéré. Dans ce contexte, il redevient très intéressant, voire stratégique, pour freiner cette érosion, d'alimenter ses livrets. Et de le faire dans le bon tempo, pour éviter de perdre des intérêts.

Vous avez plus d'argent que nécessaire sur votre compte courant ? Vous souhaitez profiter de la hausse des taux réglementés ? Un conseil : n'attendez pas pour faire vos virements, surtout si votre compte courant et votre Livret A ne sont pas dans la même banque. Pourquoi ? Parce que le calcul des intérêts sur livrets réglementés fonctionne selon le principe dit des « quinzaines ». Cela signifie qu'un versement effectué entre le 1er et le 15 du mois ne commence à produire des intérêts que le 16 (1).

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Livret A, LEP, retraite, EDF, prêt immobilier... Ce qui change pour votre budget au 1er février
- Mariage : combien êtes-vous prêt à payer pour le plus beau jour de votre vie ?
- Epargne et immobilier : êtes-vous riche ?