Marchés français ouverture 5 h 37 min
  • Dow Jones

    34 393,75
    -85,85 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    14 174,14
    +104,72 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 409,11
    +247,31 (+0,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,2126
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    33 242,23
    +824,19 (+2,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 008,09
    +39,25 (+4,05 %)
     
  • S&P 500

    4 255,15
    +7,71 (+0,18 %)
     

Linky : les consommateurs devront rembourser leur boîtier

·1 min de lecture
90 % des foyers français sont équipés d'un boîtier Linky.
90 % des foyers français sont équipés d'un boîtier Linky.

Cent trente euros. C'est le prix que coûte un boîtier Linky, hors frais annexes. Une somme que les 90 % des foyers français équipés de ce boîtier vont devoir commencer à rembourser dès 2022, rapporte Le Parisien. Au total, le montant s'élève à 5,7 milliards d'euros, selon les calculs de la Cour des comptes.

Pourtant, en septembre 2011, l'ancien ministre de l'Industrie et de l'Énergie Éric Besson avait affirmé que ce compteur communicant ne coûterait « pas un centime aux particuliers », alors que ses équipes élaboraient déjà, cette même année, avec EDF, un montage financier avantageux. Ce dernier a été détaillé dans une délibération de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) du 17 juillet 2014.

Dans le rapport public de la Cour des comptes de 2018, qui décortique cette première délibération, les conditions de l'opération sont jugées « avantageuses pour Enedis », avec un « financement assuré par les usagers ».

À LIRE AUSSIL'installateur des compteurs Linky en eaux troubles

Mécanisme de « différé tarifaire »

Enedis porte toutefois la majeure partie du coût, 5,39 milliards d'euros. Alors que 10 % de la somme est prélevée sur ses propres fonds, le reste vient d'un emprunt au taux très bas, 0,77 %, contracté auprès de la Banque européenne d'investissement.

Grâce à un mécanisme de « différé tarifaire », ce n'est donc pas l'entreprise qui remboursera la somme, mais bien les consommateurs qui seront mis à contribution. Plusieurs centaines d'euros seront ainsi prél [...] Lire la suite