La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 351,85
    +61,24 (+0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Lidl : vers la fin de la publicité des aliments "malsains" pour enfants

Julien Sarboraria

Le géant de la distribution allemand veut promouvoir "le marketing pour une alimentation saine et durable pour les enfants", indique un communiqué. Dès cette année, Lidl ne fera plus de publicité pour les "aliments malsains" auprès des enfants, a annoncé le groupe qui se présente comme "le premier détaillant alimentaire allemand à mettre en œuvre une recommandation correspondante de l'Organisation mondiale de la santé (OMS)".

L'étape suivante consistera "d'ici fin 2025" à bannir des emballages de ses propres marques alimentaires les visuels colorés, ludiques, illustrés de personnages appréciés des jeunes enfants lorsque le produit ne répondra pas "aux critères de l'OMS pour une alimentation saine". Cette mesure sera appliquée "à l'exception des articles promotionnels pour Noël, Pâques et Halloween", est-il précisé.

La chaîne de supermarchés Lidl, classée 4e plus gros groupe mondial de la distribution par le cabinet Deloitte, touche chaque jour des millions de clients en Allemagne à travers 3.200 succursales. Ses mesures pour offrir à ses clients une "nutrition consciente" visent aussi à élargir la gamme des protéines végétales et d'augmenter la proportion de céréales complètes, le tout à travers ses produits à marque propre.

Depuis 2021, l'entreprise propriété du groupe Schwarz labellise pas à pas l'ensemble de ses propres marques avec le "Nutri-Score" comprenant une échelle à cinq niveaux avec des lettres colorées selon le profil nutritionnel d'un aliment. L'initiative a été saluée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le défi des mutuelles face aux risques de dépendance
CAC 40 : la Bourse retient son souffle avant l'inflation aux Etats-Unis
TotalEnergies inaugure la plus grande usine française de biogaz
Après les trains, Orient-Express se lance dans les croisières de luxe
Réforme des retraites : les syndicats des transports appellent à une "grève puissante" le 19 janvier