Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0865
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    +218,41 (+1,17 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 949,76
    +1 521,32 (+2,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 516,13
    +31,94 (+2,15 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

L''ex-patron de Binance condamné à quatre mois de prison aux Etats-Unis pour blanchiment d'argent

L'ancien patron de Binance Changpeng Zhao à son arrivée au tribunal de Seattle, aux Etats-Unis, le 30 avril 2024 (Jason Redmond)
L'ancien patron de Binance Changpeng Zhao à son arrivée au tribunal de Seattle, aux Etats-Unis, le 30 avril 2024 (Jason Redmond)

L'ex-patron de la plateforme de cryptomonnaies Binance, Changpeng Zhao, a été condamné mardi à quatre mois d'emprisonnement pour blanchiment d'argent par un tribunal de San Francisco.

Le fondateur de l'entreprise avait plaidé coupable l'an dernier devant la justice américaine et écope d'une peine bien moindre que les trois ans d'emprisonnement réclamés par le parquet.

Selon l'enquête des autorités américaines, Binance n'avait pas mis en place les mesures nécessaires pour empêcher les transactions réalisées au profit de groupes tels que l'Etat islamique, al Qaeda ou le bras armé du Hamas palestinien.

PUBLICITÉ

Après avoir plaidé coupable, M. Zhao a quitté son poste à la tête de Binance en fin d'année dernière.

De son côté, Binance avait accepté de payer 4,3 milliards de dollars afin de mettre fin aux poursuites contre l'entreprise.

Le département de la Justice souhaitait faire du dirigeant de 47 ans un exemple, au sein d'une industrie des cryptomonnaies souvent pointée du doigt pour son manque de régulation.

M. Zhao "a estimé que violer la loi américaine était le meilleur moyen d'attirer des utilisateurs, construire son entreprise et se remplir les poches, c'est une décision commerciale", a estimé le ministère dans les documents judiciaires relatifs à l'affaire.

Sa "condamnation dans ce dossier ne sera pas seulement un message pour M. Zhao mais l'ensemble du monde", avaient souligné les autorités.

Les avocats de l'ex-roi des cryptomonnaies réclamaient eux une peine d'emprisonnement avec sursis, en pointant notamment son repentir.

- "J'ai fait des erreurs" -

"J'ai fait des erreurs, j'en accepte les conséquences", a assuré en novembre via un tweet M. Zhao, citoyen canadien qui vit désormais aux Emirats arabes unis.

Binance a été créé en 2017 et est rapidement devenu le numéro un pour les échanges de cryptomonnaies, faisant de son fondateur, et directeur général, Changpeng Zhao, un milliardaire.

Si l'entreprise a été crée en Chine, M. Zhao a déplacé le siège dans différents pays après que Pékin a voulu réduire la part du secteur des cryptomonnaies dans son économie.

La plateforme permet d'acheter et vendre des cryptomonnaies mais propose également d'autres services, partout dans le monde. Elle a énormément souffert de la chute du marché en 2022, mais aussi des enquêtes des régulateurs se penchant sur la légalité du marché.

Cette industrie très volatile avait connu une envolée en 2021, grâce à la multiplication de produits complexes et la validation par des célébrités du monde entier, l'amenant à atteindre une valorisation de 3.000 milliards de dollars en 2022.

Mais une série de scandales, dont la chute en novembre 2022 du principal concurrent de Binance, FTX, et les poursuites contre plusieurs responsables de cette entreprise, a fortement érodé la confiance et entraîné un retrait massifs des investisseurs du marché des cryptomonnaies.

Ces dernières ont cependant connu un fort rebond ces derniers mois, en grande partie grâce à l'approbation, par les régulateurs américains, de fonds négociables en Bourse basés sur le bitcoin, qui permet aux investisseurs d'échanger ces actifs sans pour autant créer de compte spécifique sur des plateformes dédiées.

rfo-gc/spi