Marchés français ouverture 57 min
  • Dow Jones

    34 269,16
    -473,66 (-1,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 389,43
    -12,43 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 194,00
    -414,59 (-1,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,2129
    -0,0024 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 029,33
    +15,52 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    47 312,57
    +1 701,29 (+3,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 557,73
    +1 315,05 (+541,89 %)
     
  • S&P 500

    4 152,10
    -36,33 (-0,87 %)
     

L'escroc américain Bernard Madoff est décédé

·2 min de lecture

Bernard Madoff, emprisonné après avoir été condamné à 150 ans de prison pour avoir détourné plus de 17 milliards de dollars à ses investisseurs, est décédé. Il avait 82 ans.

Une fin de vie derrière les barreaux. Bernard Madoff, l’escroc condamné à 150 ans de prison pour avoir détourné plus de 17 milliards de dollars à ses investisseurs pendant plus de 20 ans, est décédé à l’âge de 82 ans, de causes naturelles selon l’agence de presse AP, qui a annoncé la nouvelle. L’homme était incarcéré dans l’aile médicale de la prison de Butner, en Caroline du Nord.

En juin dernier, il avait formulé une demande de remise en liberté que la justice américaine avait refusée par le juge Denny Chin, qui l’avait condamné en 2009 à 150 ans de prison. «Je pense que M. Madoff n’a jamais montré de remords sincères et qu’il n’a été désolé que parce que la vie qu’il a connue s’est effondrée autour de lui. Même à la fin, il essayait encore de transférer ces millions mal acquis à des membres de sa famille, ses amis, certains employés», avait écrit le juge, rappelant son «intention qu’il passe le reste de sa vie en prison». Les déclarations publiques de l’octogénaire «ont montré qu’il n’a jamais complètement accepté la responsabilité de ses actions et qu’il a même blâmé ses victimes», avait-il complété. Ses avocats avaient tenté de plaider une remise en liberté exceptionnelle, plaidant que leur client était en fin de vie. Son avocat Brandon Sample en avait même appelé à Donald Trump, alors président, pour qu’il «prenne personnellement en compte la santé en déclin rapide» de Bernard Madoff, atteint d’une maladie rénale.

A lire :Bernard Madoff, le saigneur de Manhattan

«Je suis malade, en phase terminale. Il n’y a aucun traitement pour mon type de maladie. Vous savez, j’ai purgé ma peine. J’ai déjà fait 11 ans et, honnêtement, j’ai bien assez souffert», avait-il alors déclaré au «Washington Post», reconnaissant avoir(...)


Lire la suite sur Paris Match