La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,26 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    29 910,57
    -187,21 (-0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,14 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

L'entreprise Signal s'envole de 6 300% en Bourse bien qu'elle n'ait rien à voir avec le concurrent de WhatsApp

·2 min de lecture

WhatsApp a récemment contrarié un grand nombre de ses utilisateurs. À partir du 8 février 2021, l'application de messagerie, qui appartient à Facebook depuis 2014, va se mettre à partager davantage de données avec sa maison-mère et ses entités, comme Messenger et Instagram.

WhatsApp a changé le 6 janvier sa politique de confidentialité et ses utilisateurs n'ont pas d'autre choix que de l'accepter s'ils veulent continuer à se servir de l'application.

De nouvelles conditions d'utilisation qui font le bonheur de Signal. L'application de messagerie sécurisée a fait l'objet de très nombreux téléchargements, au point de rencontrer des soucis techniques, les codes de vérification par SMS, nécessaires pour valider une nouvelle inscription, peinant à arriver. Elle aurait ainsi été installée plus de 100 000 fois en seulement deux jours sur l'App Store et Google Play, les 6 et 7 janvier, selon les données de Sensor Tower rapportées par Reuters.

À lire aussi — L'appli de messagerie Signal, vantée par Elon Musk, voit son nombre d'utilisateurs augmenter

Résultat, l'action Signal Advance a suscité un fort engouement auprès des investisseurs et a vu son cours s'envoler de 6 350% en Bourse, en à peine trois séances, du jeudi 7 au lundi 11 janvier. Sa valeur est ainsi passée de 0,6 dollar à 38,7 dollars. Problème, la société sur laquelle ont misé en Bourse les investisseurs sur le marché du Nasdaq n'a absolument rien à voir avec l'application Signal concurrente de WhatsApp. Il s'agit d'une petite entreprise texane, fondée en 1992, qui fournit des dispositifs médicaux permettant de détecter des anomalies physiques et mentales.

Signal a bénéficié d'une belle promotion, de la part notamment d'Elon Musk. Comme le lanceur d'alerte Edouard Snowden, l'homme le plus riche au monde a vanté les qualités de transparence de l'application, également recommandée par la Commission européenne. De quoi susciter l'emballement d'investisseurs peu minutieux et provoquer un bond de géant de l'action Signal (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

L'immunité collective contre le Covid ne sera pas atteinte en 2021, selon l'OMS
Twitter a supprimé 70 000 comptes associés à la mouvance conspirationniste pro-Trump QAnon
5 choses à savoir sur Parler, le réseau social préféré des Trumpistes
Baidu, le 'Google chinois', et Geely s'associent pour construire des voitures électriques autonomes
Mark Zuckerberg et Elon Musk se rendent coup pour coup depuis des années, voici l'origine de leur querelle