La bourse ferme dans 5 h 17 min
  • CAC 40

    5 787,32
    +84,10 (+1,47 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 687,12
    +50,68 (+1,39 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2053
    -0,0035 (-0,29 %)
     
  • Gold future

    1 743,80
    +15,00 (+0,87 %)
     
  • BTC-EUR

    39 594,40
    +1 925,46 (+5,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    957,53
    +24,39 (+2,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,31
    +0,81 (+1,32 %)
     
  • DAX

    13 943,93
    +157,64 (+1,14 %)
     
  • FTSE 100

    6 586,93
    +103,50 (+1,60 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • HANG SENG

    29 452,57
    +472,36 (+1,63 %)
     
  • GBP/USD

    1,3974
    +0,0052 (+0,37 %)
     

L'empereur de Paris (France 2) : le destin hors normes de Vidocq

·1 min de lecture

Vidocq, Eugène-François de son prénom, a eu un destin hors du commun. A la télévision, il a été immortalisé par le regretté Claude Brasseur. Dans L’empereur de Paris, c’est Vincent Cassel qui prête ses traits rugueux à ce bagnard reconverti en superflic dans la France napoléonienne. Mais la vie de ce personnage historique est digne d’un roman ! Né en 1775, ce fils d’un boulanger d’Arras devient très jeune un délinquant. Il vole les économies de ses parents et mène une vie d’escroc. Blond, barbu, une cicatrice à la lèvre supérieure, c’est un dur, un vrai. Une brute à la force incroyable, qui aime la bagarre. En décembre 1796, à l’âge de 21 ans, il est condamné par un tribunal à huit ans de travaux forcés. Il est interné à la prison de Bicêtre, puis conduit à pied, chaînes aux chevilles, au bagne du port de Brest, en janvier 1798. Il s’en évadera huit jours seulement après son arrivée ! Repris en 1799, Vidocq est cette fois envoyé au bagne de Toulon, d’où il s’échappe à nouveau en 1800 !

Neuf ans plus tard, la police le retrouve. Le multirécidiviste se propose alors de devenir indicateur, un mouchard qui trahit ses amis forçats et dénonce les mauvais coups en préparation. En deux ans, le voyou repenti prouve son efficacité dans la lutte contre le crime. Et, en 1811, il est nommé chef de la brigade de Sûreté à la préfecture de police de Paris, une unité secrète composée d’anciens repris de justice, qui s’infiltrent dans le milieu du grand banditisme. Vidocq se déguise d’ailleurs souvent (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Catherine Rich : la comédienne est décédée à l'âge de 88 ans
Mort de Jean-Pierre Bacri à 69 ans : le cri du coeur de Marion Cotillard sur Instagram (PHOTO)
L'acteur Jean-Pierre Bacri est décédé à l'âge de 69 ans
John Wick 2 : TF1 déclenche la colère des internautes en proposant une version édulcorée
Gilles Lellouche : son fou rire après la boulette d'un magazine sur le titre du Grand Bain (PHOTO)