La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    29 143,15
    -82,46 (-0,28 %)
     
  • EUR/USD

    0,9791
    -0,0028 (-0,28 %)
     
  • Gold future

    1 681,50
    +12,90 (+0,77 %)
     
  • BTC-EUR

    20 298,64
    +447,03 (+2,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    452,01
    +8,58 (+1,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,09
    -0,14 (-0,17 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 787,93
    +50,42 (+0,47 %)
     
  • S&P 500

    3 643,20
    +2,73 (+0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1130
    +0,0007 (+0,06 %)
     

Leclerc ferme son tout premier supermarché 100% bio

·1 min de lecture

"Devenir le leader européen dans le bio". Voici l'ambition qu'affichait Michel-Edouard Leclerc, patron de l'enseigne de grande distribution, lors du lancement de son tout premier magasin bio. Le 18 janvier 2018, Leclerc bio était inauguré à Fontaine-lès-Dijon, en Côte-d'Or. Mais, quatre ans plus tard, la boutique a été rebaptisée "Leclerc Express", indique le journal Le Bien Public, ce lundi 11 avril. L'expérience bio aura donc été de courte durée.

Pourtant, fin 2017, l'entrepreneur annonçait vouloir créer un réseau de magasins dédiés au bio afin de "garantir aux fournisseurs une autre culture d'achat et de négociation séparée de celles des grandes marques". 40 autres magasins de ce type devaient ouvrir fin 2019 et 200 en 2021 estampillés "Le Marché bio Leclerc".

Mais trois ans plus tard, 17 points de vente, seulement, ont été ouverts en France. Et la plupart n'atteindraient pas les objectifs d'affaires fixés par la marque. L'opérateur historique de la grande distribution ne semble donc pas avoir trouvé sa place sur un marché pourtant en croissance. En cause, à Fontaine-lès-Dijon notamment, les origines de certains produits parfois floues et peu détaillées.

Rappelons que lors d'une interview Michel-Edouard Leclerc, le 31 mars, expliquait que son enseigne avait enregistré une croissance de 3% en 2021, avec notamment l'explosion du drive mais aussi grâce à ses "concepts spécialisés". Il semblerait donc que le bio ne fasse partie des marchés porteurs pour la marque de grande distribution… (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Carrefour, Leclerc, Cora... 24.000 fromages rappelés pour risque de listeria
Franprix, Auchan, Leclerc... ces fromages pourraient être contaminés par la listeria
Michel-Édouard Leclerc : "L'inflation que vont vivre les Français dans les deux prochains mois, ce n'est pas à cause de la guerre en Ukraine"
Ce maire offre un plein de carburant à tous les habitants de son village
Leclerc, Intermarché, Netto... certains pains achetés en supermarché ne doivent pas être consommés