La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    27 789,34
    -96,82 (-0,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,35
    +0,46 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Le leader de l'homéopathie Boiron relève la tête : le conseil Bourse

·1 min de lecture

Boiron remonte peu à peu la pente, en Bourse. Après avoir connu une véritable descente aux enfers liée au déremboursement de l’homéopathie en France (où les ventes ont connu un sérieux revers), son premier marché, le leader mondial du secteur a “probablement touché le fond sur les bénéfices”, juge Stephan Dubosq, analyste chez Kirao Asset Management, interrogé par Capital. Si le déremboursement des produits homéopathiques donne à Boiron la possibilité d’augmenter ses tarifs, le groupe “ne peut pas non plus se permettre de pratiquer des prix trop élevés, les consommateurs étant assez sensibles aux hausses de prix sur ce type de médication”, souligne l’expert.

Du point de vue des fondamentaux, le bilan est extrêmement solide, avec un impressionnant excédent de trésorerie sur dette financière. Boiron se paye (en termes de valeur d’entreprise, c’est-à-dire la capitalisation boursière, à laquelle on retranche la trésorerie et on ajoute la dette financière) en Bourse moins de 7 fois le résultat opérationnel attendu, “ce qui n’est pas très cher, mais reflète le peu d’appétence pour le dossier et l’absence de momentum (de dynamique)”, juge Stephan Dubosq, qui dit ne “pas être certain que le marché accorde des multiples de valorisation bien plus élevés à court terme”.

Il faut dire que la croissance du chiffre d’affaires pose question. En France, le marché est mature. Certes, aux Etats-Unis, le marché “est en expansion et le groupe parvient à se faire référencer sur les produits en vente (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Deezer va faire son entrée à la Bourse de Paris
L'incroyable rémunération des stagiaires de Wall Street
Bonne nouvelle pour les voyageurs entre la France et l'Espagne
Transport aérien : dix ans de croissance européenne perdus à cause du Covid-19
L'impressionnante facture d'électricité de la SNCF, touchée par la hausse des prix

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles