La bourse ferme dans 3 h 16 min
  • CAC 40

    6 128,87
    +81,56 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 572,76
    +33,88 (+0,96 %)
     
  • Dow Jones

    31 438,26
    -62,42 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0564
    -0,0022 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 826,20
    +1,40 (+0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    19 916,71
    -420,47 (-2,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    459,49
    -2,31 (-0,50 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,43
    +1,86 (+1,70 %)
     
  • DAX

    13 306,79
    +120,72 (+0,92 %)
     
  • FTSE 100

    7 352,40
    +94,08 (+1,30 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,55
    -83,07 (-0,72 %)
     
  • S&P 500

    3 900,11
    -11,63 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,2233
    -0,0037 (-0,30 %)
     

L'Autopilot de Tesla serait coupé juste avant un accident

C'est un document qui pourrait faire l'effet d'une bombe. Comme le rapporte Futurism, un rapport de l'Agence fédérale américaine chargée de la sécurité routière, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), pourrait mettre à mal le système Autopilot de Tesla. Impliqué dans de nombreux accidents depuis ses débuts, le système de pilotage autonome est toujours passé à travers les mailles du filet. Mais ce rapport met en lumière seize accidents, tous distincts. À chaque fois, les voitures Tesla ont percuté des personnes arrêtées sur la voie d'urgence ou d'autres véhicules de secours.

Dans tous ces dossiers, le rapport pointe du doigt l'Autopilot qui aurait "interrompu le contrôle du véhicule moins d'une seconde avant l'impact" de l'accident. Ceci mettrait en cause l'autorisation de circuler des voitures Tesla équipées de l'Autopilot, contrairement à ce qu'avance Elon Musk. Jusqu'alors, Tesla a toujours évité les problèmes juridiques, arguant que les conducteurs utilisaient mal le système. La technologie ne serait pas en cause.

Pourtant, sur son site, Tesla assure : l'Autopilot permet à votre voiture de conduire, accélérer et freiner automatiquement sur sa voie". Il précise néanmoins que "les fonctionnalités actuelles du pilote automatique nécessitent une supervision active du conducteur tout en ne rendant pas le véhicule autonome." Selon Futurism, les conclusions de la NHTSA ne devraient pas suffire pour amener Tesla devant les tribunaux, mais cela pourrait induire le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Trois semaines après un accident, une Tesla prend feu
Crit'air moto : classification et zones de circulation concernées
Batteries défaillantes : Ford rappelle des milliers de Mustang
Tesla : ce hacker a une nouvelle méthode pour créer un double des clés numérique
L'erreur de la station-essence de ce Géant Casino a coûté cher aux automobilistes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles