Publicité
Marchés français ouverture 2 h 54 min
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    38 593,39
    +111,28 (+0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0740
    -0,0003 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    18 263,53
    +347,98 (+1,94 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 868,55
    -137,47 (-0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 350,40
    -39,00 (-2,81 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     

L’ordinateur aussi intelligent que le cerveau ? Bientôt une réalité, selon DeepMind

Demis Hassabis, DG de DeepMind, assure que l’intelligence artificielle ne serait pas loin de dépasser les capacités du cerveau humain. Une telle technologie pourrait être dévoilée dans les prochaines années.

« L’intelligence artificielle générale », ou AGI. Ce terme ne vous est peut-être pas familier au premier abord, mais d’ici quelques années, de nombreux chercheurs parient que nous côtoierons la technologie qu’il désigne. L’AGI se rapporte à la capacité d’une intelligence artificielle à analyser, comprendre, et ressentir les émotions comme un humain. La technologie viendrait donc supplanter les compétences du cerveau. Un véritable tournant dans le domaine qui bouleverserait encore davantage nos sociétés.

Des progrès immenses en quelques mois

Actuellement, OpenAI, Google, Meta et de nombreuses entreprises du secteur développent des intelligences artificielles basées sur des modèles encore basiques (Transformer pour les Grands modèles de langage ou LLM). Dans le cas de GPT, l’IA ne traite que quelques types de données (texte ou photographie prochainement avec GPT-4). L’AGI serait capable de raisonner de manière autonome et créative, tout en s’alimentant toute seule.

DeepMind déploie l'IA progressivement dans les produits Google. // Source : Gerd Altmann / Pixabay
DeepMind déploie l'IA progressivement dans les produits Google. // Source : Gerd Altmann / Pixabay

Demis Hassabis, directeur général de DeepMind, la filiale IA de Google, estime que l’intelligence artificielle générale n’est qu’à quelques années de voir le jour.

[Lire la suite]