Publicité
Marchés français ouverture 7 h 32 min
  • Dow Jones

    40 415,44
    +127,91 (+0,32 %)
     
  • Nasdaq

    18 007,57
    +280,63 (+1,58 %)
     
  • Nikkei 225

    39 599,00
    -464,79 (-1,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0894
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 957,61
    -563,61 (-0,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 384,24
    -21,09 (-1,50 %)
     
  • S&P 500

    5 564,41
    +59,41 (+1,08 %)
     

L’innovation en bonne santé : un record de brevets déposés en Europe en 2023

chokniti/Adobe Stock

Un grand cru, l’année 2023. Ce sont les propos de Yann Ménière, chef économiste de l’office européen des brevets (OEB), à propos du dépôt de brevets de l’année passée. « La croissance du nombre de brevets progresse plus vite que le PIB : c’est une manifestation claire du soutien à l’innovation », analyse-t-il dans des propos rapportés par Ouest-France. En effet, l’OEB a reçu au total 199 275 demandes. Ce qui, pour Yann Ménière, «témoigne de l’attrait du marché technologique européen et de la grande qualité de nos produits et services».

Dans le détail, les principaux pays d’origine de ces demandes de brevets sont notamment les États-Unis, l’Allemagne, le Japon, la Chine et la Corée du Sud. La France, en sixième position, est le deuxième pays européen. Elle observe une baisse de 1,5% du nombre de demandes de brevets déposées par rapport à l’année passée. Le secteur le plus dynamique, en Europe, est celui de l’énergie, qui progresse de 12% par rapport à 2022. 28% des demandes de brevets déposées dans ce domaine concernent les innovations liées aux batteries. «C’est un moteur de l’effort de recherche», analyse Yann Ménière.

Encouragées par l’intelligence artificielle, les technologies de communication numériques ont elles une croissance de 8,6%. Parmi les plus gros demandeurs de brevets, on retrouve Samsung, Huawei, LG, Qualcomm ou encore Ericsson. Fait nouveau, la présence toujours plus prégnante des PME, qui sont à l’origine d’un quart des dépôts de brevets. Selon António Campinos, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les salariés en arrêt maladie auront aussi droit aux congés payés, quand la location touristique vire au cauchemar… Le Flash éco du jour
JO 2024 : Fuir l'Île-de-France ou pas ?
Le burger règne-t-il toujours en maître dans l'empire des sandwichs en France ?
Narcotrafic : 6 chiffres chocs sur le trafic de drogue en France
Arnaque aux faux Warhol et Chagall : les escrocs en tirent plusieurs millions d’euros