Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 407,30
    +200,70 (+0,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 378,97
    +48,07 (+3,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Législatives : prime Macron, retraites… Gabriel Attal riposte avec de nouvelles mesures

Christian Liewig-Corbis/Getty Images

Gabriel Attal mène campagne. Le Premier ministre a présenté les mesures phares du camp présidentiel en vue des élections législatives lors d'une interview accordée au Parisien et à la presse régionale, samedi 15 juin. Après une semaine mouvementée qui a vu naître des alliances de tous bords, Gabriel Attal entend être sur le front de la bataille pour les élections législatives qui auront lieu les 30 juin et 7 juillet prochains. Le locataire de Matignon a riposté en dégainant de nouvelles promesses au programme de Renaissance.

Première mesure phare : l’élargissement de la «prime Macron». Gabriel Attal propose d’élever le plafond de cette aide, qui s’élève actuellement à 3 000 euros pour le faire passer à 10 000 euros par an. Avec, en outre, une possibilité de la mensualiser. Ce coup de pouce est totalement exonéré de charges fiscales et sociales pour les salariés gagnant jusqu’à trois fois le smic et peut être versé en quatre fois.

Comme l’avait promis Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse mercredi 12 juin, les retraites seront, quant à elles, indexées sur l’inflation. Pour aider les ménages français à baisser leurs dépenses, le chef du gouvernement propose par ailleurs la mise en place d’achats groupés pour les fournitures scolaires, qui permettraient une baisse de la note de 15%. Concernant la santé, le Premier ministre est favorable à la mise en place d’une complémentaire santé publique à 1 euro par jour pour ceux qui ne sont pas couverts.

D’autre part, pour faciliter (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

À 66 euros le gramme, la cocaïne inonde l'Île-de-France : un «tsunami blanc» en plein essor
Paris sportifs : comment les plateformes de jeux en ligne ciblent (toujours) les jeunes
Législatives : à quelques jours des élections, «panique à bord» dans les mairies
Vous n'échapperez pas aux «edits» pendant les législatives : mais de quoi s'agit-il ?
Éric Ciotti au cœur d’une enquête pour «détournement de fonds publics» : «Une boule puante» ?