Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 143,91
    +2 076,91 (+3,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 376,25
    +45,35 (+3,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Législatives 2024 : tout ce que vous devez savoir avant d’aller voter dimanche

Owen Franken - Corbis /Getty Images

Tic-Tac. Le premier tour des élections législatives anticipées arrive à grand pas. Dimanche 30 juin, les Français sont invités à voter de nouveau pour désigner leurs députés qui siégeront ensuite à l’Assemblée nationale. La campagne officielle a débuté le 17 juin. Elle est inédite de par sa durée - la plus courte de l’histoire de la Ve République - mais aussi en raison de ses enjeux.

En effet, la menace d’une cohabitation pèse sur le gouvernement de Gabriel Attal et pour la première fois, le Rassemblement national (RN) pourrait devenir le groupe politique majoritaire à l’Assemblée nationale. Face au score historique du RN mené par Jordan Bardella aux élections européennes (31,37% de suffrages), Emmanuel Macron a décidé de dissoudre l’Assemblée nationale le 9 juin, convoquant donc de nouvelles élections législatives pour les 30 juin et 7 juillet.

Pour l’instant, les sondages donnent la part belle au RN qui enregistre avec le soutien des élus Les Républicains (LR) ralliés à Eric Ciotti, 34% des intentions de vote selon une étude Ifop-Fiducial parue jeudi 20 juin. Face au parti de Marine Le Pen, la gauche réunie sous l’étiquette Nouveau Front populaire, le nom donné à l’alliance crée en quelques jours après l’annonce de la dissolution, présente 29% d’intention de vote. Le camp macroniste est un peu à la traîne avec 22% d’intentions de vote.

Pour obtenir la majorité absolue, un parti politique doit justifier de 289 sur les 577 sièges que compte l’Assemblée nationale. Un pari de taille. (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

JO 2024 : les primes pour certains fonctionnaires officiellement entérinées
Législatives : à une semaine du scrutin, Emmanuel Macron adresse une lettre aux Français
Arnaque à l’IA : le site Booking tire la sonnette d’alarme avant les vacances
Pots de yaourts : c'est ici qu'ils atterriront désormais quand vous les trirez
Qu’est-ce que le «quishing», cette nouvelle escroquerie au QR code ?