La bourse ferme dans 1 h 54 min
  • CAC 40

    5 886,38
    -145,10 (-2,41 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 435,40
    -78,92 (-2,25 %)
     
  • Dow Jones

    30 522,02
    -507,29 (-1,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,0416
    -0,0028 (-0,27 %)
     
  • Gold future

    1 820,10
    +2,60 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    18 405,04
    -1 019,48 (-5,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    409,32
    -22,14 (-5,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,37
    -1,41 (-1,28 %)
     
  • DAX

    12 692,38
    -310,97 (-2,39 %)
     
  • FTSE 100

    7 151,16
    -161,16 (-2,20 %)
     
  • Nasdaq

    10 997,08
    -180,82 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    3 762,44
    -56,39 (-1,48 %)
     
  • Nikkei 225

    26 393,04
    -411,56 (-1,54 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2152
    +0,0030 (+0,24 %)
     

Législatives : cette députée veut inviter 300 électeurs à manger par mois

À l'approche du premier tour des élections législatives, les candidats livrent leurs dernières forces dans la bataille. Et certains n'hésitent pas à le faire à coup de promesses électorales pour le moins surprenantes. C'est le cas notamment d'une candidate dans la 2e circonscription de Gironde. En effet, comme le relate RMC, Catherine Fabre, députée de la majorité sous étiquette "Ensemble!", tentera de se faire réélire dans quelques jours. Et pour pousser ses administrés à voter pour elle, la candidate met en avant une surprenante promesse : si elle est réélue, elle invitera 25 % d'entre eux à dîner au cours de sa mandature, soit 300 personnes par mois.

Catherine Fabre n'en est pas à son coup d'essai. Au cours de son précédent mandat, elle avait déjà invité quelques électeurs à se réunir autour d'une table pour profiter d'un repas. Cette fois, elle souhaite aller plus loin et institutionnaliser cette initiative. "Je sais que j’aurai toujours un taux de retour de 5 %", reconnaît la principale intéressée, bien décidée à persévérer.

Du côté des administrés, l'avis est plutôt partagé. Si certains se voient déjà partager un dîner avec leur députée, d'autres doutent de l'engouement autour de cette initiative. "C’est peut-être une bonne idée. Après, l’envie ne se crée pas toute seule. Si vous n'avez que 5 % de retour, c’est que les gens n’ont pas envie de venir. Il faut leur donner envie", avance un électeur.

Dans l'opposition, cette proposition sonne comme un aveu d'échec. "Au bout de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Guerre en Ukraine : une nouvelle aide accordée par la Banque mondiale
Frais de déménagement : des gendarmes de Dordogne visés par une enquête pour "escroquerie aggravée"
Législatives : la Nupes sera considérée comme une nuance politique
Affaire Orpea : l'ancien directeur entendu par les gendarmes pour délit d'initié
Sri Lanka : un ministre condamné à deux ans de prison avec sursis pour corruption

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles