Publicité
La bourse ferme dans 7 h 46 min
  • CAC 40

    7 493,43
    -105,20 (-1,38 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 866,30
    -50,50 (-1,03 %)
     
  • Dow Jones

    40 358,09
    -57,35 (-0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,0835
    -0,0022 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    2 416,30
    +9,00 (+0,37 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 934,78
    -445,68 (-0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 362,42
    -3,47 (-0,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,28
    +0,32 (+0,42 %)
     
  • DAX

    18 427,37
    -130,33 (-0,70 %)
     
  • FTSE 100

    8 133,67
    -33,70 (-0,41 %)
     
  • Nasdaq

    17 997,35
    -10,22 (-0,06 %)
     
  • S&P 500

    5 555,74
    -8,67 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    39 154,85
    -439,54 (-1,11 %)
     
  • HANG SENG

    17 282,65
    -186,71 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,2892
    -0,0016 (-0,13 %)
     

Législatives 2024 : Attal attaque Bardella sur la fiscalité du programme du RN

Capture d'écran TF1

«C’est dit, je le signe, il n’y aura pas d’augmentation des impôts des Français». La promesse est signée Gabriel Attal et elle est ferme et définitive. Le Premier ministre débattait, mardi 25 juin sur TF1, avant le premier tour des élections législatives, face à Manuel Bompard pour le Nouveau Front populaire (NFP) et Jordan Bardella pour le Rassemblement national (RN). Et il a donc été ferme sur les questions fiscales : il a affirmé vouloir prendre des mesures concrètes pour baisser la fiscalité, notamment sur les successions.

Le locataire de Matignon a également vivement attaqué l'eurodéputé d'extrême droite sur la fiscalité du programme du RN. «Jordan Bardella nous propose un monde où on ne paie pas d'impôts jusqu'à 30 ans et où on arrête de travailler à 60 ans. Où on baisse les taxes et on augmente les dépenses. Qui paie dans votre modèle ? Ceux qui ont entre 30 et 60 ans devraient avoir très peur car c'est sur eux que sera la pression des impôts», a-t-il lancé.

De son côté, Jordan Bardella a promis qu'il sera, en cas de victoire, le «Premier ministre de la paix fiscale» et a accusé Manuel Bompard de fragiliser «les Français qui travaillent». «Vous allez alourdir la fiscalité sur les Français qui travaillent», a-t-il affirmé face à Manuel Bompard. «Ce sont les Français les plus modestes qui seront fragilisés (…) Pour être juste, il faut être réaliste. J’entends en revanche réaliser dès les premiers mois un audit sur les comptes de l’État», a-t-il poursuivi.

Face à Jordan Bardella, (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La famille de Michael Schumacher prise pour cible par des maîtres-chanteurs
Anne Hidalgo assure qu'elle se baignera dans la Seine… après le 14 juillet
Législatives 2024 : les mesures d'urgence pour le pouvoir d'achat au cœur du débat sur TF1
Législatives 2024 : attention aux fraudes aux procurations
Législatives : RN, Nouveau Front populaire… combien de sièges avec les votes des européennes ?