La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 425,20
    -436,26 (-2,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Justine Vayrac : cette vidéo attribuée à Lucas L. a-t-elle vraiment été tournée par lui ?

DR

Lucas L. vit-il sa "meilleure vie" en prison ? C'est en tout cas ce que laisse entendre cette story Instagram publiée sur le compte du nom du jeune homme soupçonné d'être l'auteur du meurtre de Justine Vayrac il y a plusieurs jours. Des images supposément tournées dans la maison d'arrêt de Périgueux. Un buzz immédiat : on voit un individu fumer et cuisiner un couscous en prison avec une musique festive en fond, aux côtés d'autres détenus. Selon les rumeurs, Lucas L. serait derrière le téléphone, en train de filmer. Info ou intox ? La maison d'arrêt de Périgueux a réagi auprès du journal régional Sud Ouest, le 29 novembre 2022. Le directeur de l'établissement pénitencier assure "avoir eu connaissance de cette vidéo" mais dément le fait qu'elle a été tourné à Périgueux. "C'est un fake", a encore démenti le directeur adjoint, Arnaud Guillon.

Pour rappel, Lucas L. est soupçonné d'être l'auteur du meurtre de Justine Vayrac, la nuit du 22 octobre à la sortie d'une boîte de nuit à Brive, en Corrèze. Le jeune homme de 21 ans est le principal suspect. Il a été mis en examen pour "Viol, meurtre et séquestration." La victime de 20 ans était mère d'un petit garçon de 2 ans et demi. Rapidement, Lucas L. est transféré à la maison d'arrêt de Périgueux dans le cadre de sa détention provisoire - l'étudiant agricole est placé à l'isolement, sous surveillance étroite des gardiens. Aux enquêteurs, il avouera le meurtre de Justine Veyrac. Il faudra toutefois attendre le 28 novembre 2022 pour connaître (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite