La bourse ferme dans 7 h 46 min
  • CAC 40

    6 120,47
    +47,12 (+0,78 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 572,77
    +39,60 (+1,12 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,28 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0584
    +0,0026 (+0,24 %)
     
  • Gold future

    1 839,80
    +9,50 (+0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    20 174,81
    -243,76 (-1,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    465,86
    +11,96 (+2,63 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,21
    +0,59 (+0,55 %)
     
  • DAX

    13 285,03
    +166,90 (+1,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 255,37
    +46,56 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,42 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • HANG SENG

    22 238,71
    +519,65 (+2,39 %)
     
  • GBP/USD

    1,2319
    +0,0049 (+0,40 %)
     

La justice condamne Laurent Ruquier à verser une grosse somme à son ex-productrice Catherine Barma

La rupture est consommée entre l'animateur Laurent Ruquier et Catherine Barma qui a produit pendant 14 ans "On n'est pas couché" (ONPC), l'ancien talk-show de Laurent Ruquier, créé en 2006 et diffusé jusqu'en 2020 sur France 2, et plusieurs autres émissions avec l'animateur ("On a tout essayé", "On ne demande qu'à en rire", etc). L'animateur Laurent Ruquier a été condamné par le tribunal de commerce de Paris à verser près d'un million d'euros de dommages et intérêts à sa productrice historique, selon une information de Télérama, confirmée mardi 21 juin à l'AFP par des sources concordantes.

Les deux partenaires professionnels, qui ont formé un puissant tandem du petit écran pendant 20 ans, s'étaient séparés avec fracas: le présentateur avait décidé d'arrêter ONPC et fait appel à un autre producteur, Philippe Thuillier (qui produisait déjà la déclinaison télé des "Grosses têtes") pour créer une émission lancée en septembre sur France 2, "On est en direct". Laurent Ruquier a finalement été condamné à verser 780.340 euros à Mme Barma pour compenser la perte de marge subie par sa société de production "du fait de l'insuffisance du préavis de rupture" et 219.375 euros "en indemnisation des licenciements économiques causés par la brutalité de la rupture", d'après le jugement prononcé lundi qu'a pu consulter l'AFP.

L'animateur entend faire appel de cette décision, a confirmé à l'AFP Me Céline Astolfe, l'avocate de Laurent Ruquier. Après s'être invectivés par médias interposés après leur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des entreprises autorisent leurs salariés à emmener leurs chiens sur le lieu de travail
Etats-Unis : le risque d'une récession est inquiétant mais l'économie reste solide, assure la Maison Blanche
Transport aérien : les appels à la grève se multiplient à l'approche de l'été
Energie : la part des renouvelables s'accroit mais reste loin des objectifs fixés pour 2030
Dans cette commune, le maire a coupé l'eau du robinet à cause de la sécheresse

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles