Marchés français ouverture 7 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0183
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    20 036,35
    -165,59 (-0,82 %)
     
  • BTC-EUR

    23 298,03
    +523,20 (+2,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    550,93
    +15,71 (+2,93 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

Just Eat Takeaway pourrait se séparer de dizaines de livreurs en France

C'est un chiffre bien plus important que prévu. Le géant de la livraison de repas Just Eat Takeaway a annoncé mercredi 20 juillet envisager de se séparer de 350 livreurs en France et d'environ 40 postes dans les fonctions de support notamment en raison de la "dynamique difficile du marché" dans le pays. Il s'agit d'une revue à la hausse pour le groupe anglo-néerlandais, qui avait annoncé en avril qu'il envisageait de se séparer de 269 livreurs en CDI en France et de 23 à 30 postes dans les fonctions support, dans 20 villes. La réorganisation concerne désormais le service de livraison dans 26 villes françaises, où "nous recherchons actuellement une autre solution", a précisé le groupe anglo-néerlandais auprès de l'AFP.

"À Paris nous continuerons à proposer ce service avec des livreurs qui sont nos salariés permanents", a souligné la porte-parole, tout en insistant que "tout cela est actuellement encore une intention et dépend des discussions avec les comités d'entreprise et les syndicats". Just Eat Takeaway a connu une forte croissance avec le développement des livraisons à domicile favorisé par la pandémie de Covid-19, mais le phénomène s'est depuis tassé. Le groupe a expliqué son intention de restructurer ses opérations en France par "la dynamique difficile du marché" dans l'Hexagone et son "ambition de croissance durable et rentable".

En France, Just Eat dessert actuellement 2.500 communes. La plupart des restaurant affiliés "prennent en charge la livraison", a expliqué la porte-parole. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le timbre rouge de La Poste disparaîtra début 2023
Dassault Aviation dévoile des prises de commandes "exceptionnelles"
Publicis se félicite de résultats "historiques" au premier semestre
CAC 40 : la Bourse de Paris attendue proche de l'équilibre avant la réunion de la BCE
Thales atteint un niveau de commandes record au premier semestre avec le Rafale

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles