La bourse ferme dans 2 h 3 min
  • CAC 40

    5 603,36
    +36,57 (+0,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 526,10
    +15,16 (+0,43 %)
     
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1939
    +0,0026 (+0,21 %)
     
  • Gold future

    1 778,40
    -32,80 (-1,81 %)
     
  • BTC-EUR

    14 142,48
    -75,07 (-0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    330,12
    -40,39 (-10,90 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,19
    -0,52 (-1,14 %)
     
  • DAX

    13 325,86
    +39,29 (+0,30 %)
     
  • FTSE 100

    6 339,64
    -23,29 (-0,37 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3344
    -0,0012 (-0,09 %)
     

Joe Biden snobe Facebook, Google et Apple pour son arrivée à la Maison Blanche

·2 min de lecture

Le président élu Joe Biden compte sur la Big Tech pour l'aider à superviser sa transition vers la Maison Blanche. Mardi, lui et la vice-présidente élue Kamala Harris ont publié une liste de noms pour leurs "Agency Review Teams". Ces équipes se rendront dans chaque agence gouvernementale et planifieront un transfert de pouvoir en douceur de l'administration du président Donald Trump à celle de Joe Biden.

Comme l'ont indiqué Protocol et Ars Technica, la liste comprend plusieurs grands acteurs du monde de la technologie, notamment Amazon, Uber, LinkedIn, Lyft, Airbnb, Dropbox et Stripe. Mais aucun acteur de Facebook, Twitter ou Apple n'apparaît. La liste ne contient aucun nom de Google, mais elle comprend un employé de Sidewalk Labs, une société d'innovation urbaine appartenant à Alphabet, la société-mère de Google.

La liste affiche également des employés de grandes organisations philanthropiques liées à la Silicon Valley, notamment la Fondation Bill et Melinda Gates, l'Initiative Chan-Zuckerberg et Schmidt Futures. Les noms y figurant ne sont pas tous des emplois garantis au sein de l'administration Biden une fois la transition achevée — même s'il est probable qu'au moins certains d'entre eux resteront.

Ces noms ne donnent pas beaucoup d'indications sur la manière dont Joe Biden gérera les Gafam au sein du gouvernement, mais le fait qu'une seule des cinq plus grandes entreprises technologiques — Amazon — soit représentée pourrait être révélateur.

Les experts suggèrent que l'administration Biden-Harris pourrait sévir contre l'industrie, en mettant l'accent sur la réglementation de la vie privée, la protection des consommateurs et la lutte contre les monopoles. L'absence de certaines grandes entreprises pourrait indiquer que Joe Biden ne veut pas que ces sociétés aient trop d'influence sur les premiers travaux de son administration.

Ars Technica note que certains des noms de la liste sont des vétérans de l'administration de Barack Obama qui retournent maintenant en politique. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Décollage réussi pour la mission de la NASA et de SpaceX vers l'ISS
Politiques, syndicats et ONG demandent une taxe sur les ventes d'Amazon
Comment entraîner TikTok à vous montrer les vidéos que vous aimez sur la page Pour Toi
SpaceX est sur le point de lancer sa mission la plus ambitieuse à ce jour, voici ce qu'il faut en attendre
Instagram va changer son interface pour mettre en avant les Reels et les Boutiques